Melvyn Goodale



Chaire de recherche du Canada en neuroscience visuelle

Niveau 1 - 2001-01-01
Date de renouvellement : 2015-04-01
Western University
Sciences naturelles et génie

519-661-2070
mgoodale@uwo.ca

Objet de la recherche


Utiliser des outils d’imagerie et comportementaux pour étudier les liens entre nos mains, notre cerveau et notre système visuel.

Importance de la recherche


Permettre la mise au point de mains robotisées mieux conçues et de meilleures techniques pour diagnostiquer et traiter les problèmes visuels.

Saisir le contrôle visuel d’une action


Au fil du temps, l’ingénierie a tiré de la biologie certaines leçons très utiles en matière de conception. La main de l’être humain en est un très bon exemple.

La main humaine, à l’ingénierie remarquable, peut s’ouvrir et saisir des objets avec une superbe précision – elle est bien plus précise qu’une main robotisée. L’un des facteurs qui contribuent à cette précision est notre excellente vision.

Mel Goodale, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en neurosciences visuelles, étudie les divers types d’informations dont le système visuel humain se sert pour guider la main qui s’approche d’un objet et le saisit, ainsi que l’interaction entre l’expérience antérieure avec un objet et l’information visuelle présente.

Dans le cadre de ces travaux, M. Goodale et son équipe de recherche utilisent des caméras sensibles aux infrarouges pour suivre de minuscules lumières infrarouges attachées au bout des doigts, à la main et au poignet. Les données recueillies par ces caméras permettent ensuite de reconstruire la trajectoire de la main et des doigts à mesure que se déploie le mouvement de préhension. M. Goodale utilise aussi l’imagerie cérébrale (imagerie par résonance magnétique fonctionnelle ou IRMf) pour examiner comment le cerveau détermine la taille et l’emplacement des objets qui sont saisis.

Non seulement ces travaux fourniront des renseignements fondamentaux sur la façon dont la vue est utilisée pour contrôler la main humaine, mais ils contribueront également à concevoir de meilleurs systèmes de contrôle des mains robotisées.