Susan Brown



Chaire de recherche du Canada sur la recherche numérique collaborative

Niveau 1 - 2015-09-01
University of Guelph
Sciences humaines

519-824-4120, ext./poste 53266
sbrown@uoguelph.ca

Objet de la recherche


Élaborer de nouvelles technologies de l’information, interfaces et pratiques collaboratives pour transformer notre façon de produire et de diffuser les connaissances.

Importance de la recherche


Créer de nouvelles façons de produire des connaissances et engendrer de nouvelles sources de contenus culturels en ligne pour les Canadiens.

Libérer la puissance de la production de connaissances en ligne


Susan Brown, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur la recherche numérique collaborative, veut rendre le Web plus intelligent. Cela signifie inviter les universitaires et les citoyens à produire des connaissances en ligne et à exploiter le potentiel dynamique des informations mises en réseau pour que nous puissions découvrir de nouvelles façons de les trier, de les trouver et de les utiliser. C’est aussi faire en sorte que les gens puissent plus facilement fournir des contenus culturels canadiens sur le Web.

Des systèmes en ligne qui appuient la collaboration pourraient transformer notre façon de produire et d’utiliser des connaissances. Mme Brown et son équipe de recherche créent et évaluent des outils permettant de contribuer au contenu du Web. Ils travaillent à l’élaboration d’écosystèmes numériques permettant la mise à jour, la révision et l’amélioration collectives des ressources numériques, pour que nous sachions ce qui est digne de confiance. Cela s’avère essentiel si nous voulons relever les défis sociaux posés par les environnements en ligne.

L’information est la plus fiable lorsque nous savons d’où elle vient et que nous en comprenons le contexte. Elle est encore plus utile lorsqu’elle est liée et ouverte, de façon à ce que les données provenant de divers sites Web puissent interagir. Lorsque c’est le cas, le Web représente plus que la somme de ses parties. Des interfaces conviviales peuvent nous permettre de passer harmonieusement du simple fait de visualiser un à un des objets à l’assimilation de vastes ensembles de documents, de façon à ce qu’ils s’enrichissent mutuellement.

Responsabiliser les internautes, c’est permettre des transitions simples entre la lecture, la navigation et la visualisation, et des actions comme la création de liens, la production d’annotations et la création de nouveaux contenus. Cela suppose la disparition des frontières entre les experts universitaires et les membres bien informés du public. Les travaux de Mme Brown s’efforcent d’améliorer le fonctionnement du cyberespace au profit de tous les Canadiens.