Ashok K. Malla


Chaire de recherche du Canada sur l'étude des premiers stades de la psychose

Niveau 1 - 2003-03-01
Date de renouvellement : 2017-03-01
Université McGill
Santé

514-761-6131
ashok.malla@douglas.mcgill.ca

Objet de la recherche


Étude des premières phases de la psychose non affective.

Importance de la recherche


Meilleurs moyens de diagnostique, de prévention et de traitement et résultats supérieurs pour les personnes atteintes de troubles psychotiques.

Interpréter les signes


Les premiers signes des troubles sérieux de santé mentale peuvent être subtils et difficiles à interpréter, mais les chercheurs prétendent néanmoins que les résultats à long terme chez les personnes atteintes de schizophrénie et de troubles connexes peuvent être améliorés de façon significative par le biais d'une identification précoce, de traitements spécialisés et, au besoin, d'interventions préventives.

Après avoir étudié la schizophrénie pendant 13 ans, M. Ashok Malla s'est spécialisé dans les premiers stades de ce trouble. Son programme de recherche actuel poursuit les travaux qu'il a entamés en examinant les prédicteurs des résultats pluridimensionnels à court et à long termes, surtout les prédicteurs variables, tels que le délai du traitement, la cognition ainsi que la nature et la prestation du traitement initial.

En se fondant sur le modèle qu'il a développé dans le cadre de son programme de prévention et d'intervention précoce en matière de psychose et sur les résultats de son étude longitudinale effectuée en 1999 à London, Ontario, M. Malla mettra en place, au centre de recherche de l'Hôpital Douglas à Montréal, l'infrastructure requise pour l'établissement d'une base de données longitudinales de nouveaux cas de psychose et pour l'étude en profondeur de nouveaux modèles de service et de nouveaux traitements médicaux et psychosociaux afin de prévenir les rechutes et améliorer les résultats à long terme. Il fera une analyse comparative de l'impact sur les résultats de diverses méthodes d'identification en communauté de la psychose (l'identification se fait en communauté plutôt qu'à l'hôpital ou en clinique). M. Malla collaborera avec des chercheurs de McGill afin de poursuivre sa recherche, en se penchant sur des méthodes neurobiologiques et épidémiologiques appliquées aux premiers stades de la psychose et avant la période psychotique.

Dans le cadre de cette étude longitudinale sur la psychose précoce, il examinera le rôle des prédicteurs malléables et non malléables. Ses découvertes permettront aux chercheurs en clinique de concevoir diverses interventions destinées à des sous-groupes spécifiques. La nature longitudinale de ces études permettra aux chercheurs d'examiner les caractéristiques chez les patients et dans les cliniques qui influencent la qualité de vie avant et après le traitement.

D'autres composantes du programme auront pour but l'évaluation de l'efficacité des soins spécialisés par rapport aux soins réguliers après deux années de traitement spécialisé, afin de déterminer l'impact sur les résultats à long terme d'une approche axée sur l'intervention précoce et d'évaluer l'efficacité des interventions préventives chez les personnes à risque de psychose.