John D. Brennan



Chaire de recherche du Canada en chimie bioanalytique

Niveau 1 - 2012-03-01
Date de renouvellement : 2018-11-01
McMaster University
Sciences naturelles et génie

905-525-9140 ext. 27033
brennanj@mcmaster.ca

Objet de la recherche


Étudier le comportement des biomolécules à l'intérieur des verres et composites traités par un procédé sol-gel afin d'obtenir un tableau de base, au niveau moléculaire, des biomolécules et de mettre au point des instruments tels que des capteurs et des colonnes chromatographiques.

Importance de la recherche


Ces découvertes devraient profiter aux secteurs clés de l'économie canadienne, notamment la pharmacologie, l'agrochimie, la biotechnologie, la science des matériaux et la génomique/protéomique.

Nouveaux matériaux pour de nouveaux instruments de santé


La biologie chimique est une science essentielle à un grand nombre de secteurs industriels, établis ou en pleine émergence. Les nouvelles entreprises en génomique et en protéomique seront les premières à bénéficier des découvertes en biologie chimique.

L'interaction entre les chimistes et les biochimistes est l'une des pierres angulaires du programme de recherche de M. John Brennan. Une grande partie de ses travaux portent sur le piégeage des molécules dans les verres traités par un procédé sol-gel, qui mène à la mise au point d'instruments bioanalytiques améliorés. Son travail marie de façon originale la science des matériaux, la biochimie et la chimie analytique, de manière à produire de nouvelles techniques de dosage et de nouveaux instruments analytiques qui pourraient révolutionner les domaines du biocaptage et de la mise au point de médicaments. Ce groupe de recherche s'est donné pour but de devenir un leader mondial dans la mise au point de biomatériaux sol-gel avancés, de techniques de biocaptage et de plates-formes de criblage de grande capacité pour la fabrication de médicaments.

A titre de titulaire de la chaire de recherche en chimie bioanalytique, M. Brennan fera appel à un grand nombre de disciplines pour parvenir à ses objectifs de recherche : la mise au point de nouvelles matrices pour l'immobilisation des biomolécules fonctionnelles; la conception d'instruments analytiques améliorés intégrant des biomolécules sol-gel immobilisées; la découverte d'un plus vaste éventail de biomolécules qui pourraient servir au captage et au criblage. Les progrès dans ces domaines pourraient stimuler la commercialisation de nouveaux produits et l'émergence de nouvelles entreprises, entraîner la mise au point d'instruments diagnostiques améliorés pour les dispensateurs de soins et révolutionner les techniques de criblage de molécules. M. Brennan est déjà en négociations avec des entreprises canadiennes pour conclure des ententes d'homologation portant sur des méthodes de dosage faisant appel à un procédé sol-gel.

Pour ses travaux de recherche, M. Brennan a l'appui du Brockhouse Institute for Materials Research (BIMR), situé à la McMaster University. Cet institut, de même que le nouveau programme de 2e et 3e cycles en biologie chimique mis sur pied par cette université, placera M. Brennan et ses collègues en position de traverser les étapes nécessaires à la mise au point de capteurs et à la découverte de médicaments, travaux qui ne se feront vraisemblablement pas ailleurs au Canada et qui seront limités, aux États-Unis, à seulement quelques laboratoires bénéficiant d'un financement important.