Charles M. Morin



Chaire de recherche du Canada sur les troubles du sommeil

Niveau 1 - 2004-06-01
Date de renouvellement : 2011-10-01
Université Laval
Santé

418-656-3275
cmorin@psy.ulaval.ca

Objet de la recherche


Évaluer la prévalence et les facteurs de risque de l'insomnie; étudier ses causes et conséquences; développer de nouvelles approches thérapeutiques.

Importance de la recherche


Permettre de mieux comprendre l'insomnie et mettre au point des interventions efficaces; améliorer la qualité de vie des personnes qui en souffrent et réduire les coûts personnels, sociaux et économiques qui en découlent.

Comprendre l'insomnie pour mieux l'apprivoiser


Une bonne nuit de sommeil permet une régénération de l'énergie physique et des fonctions mentales. Toutefois, certaines personnes sont privées de ce bienfait. En effet, près de 30 p. 100 de la population souffre de troubles du sommeil, et de ce nombre environ 10 p. 100 présente des troubles sévères et récurrents. Les dérèglements du sommeil touchent à peu près tout le monde - enfants, adultes, aînés, travailleurs de nuit -, mais de façon répétitive, ils perturbent la qualité de vie, le fonctionnement diurne, la santé psychologique et physique des gens qui en sont victimes, et ils engendrent des coûts importants pour le système de santé. Malgré la prévalence élevée de l'insomnie et ses conséquences néfastes connues, notre compréhension de ses causes est encore très limitée et les traitements efficaces sont peu nombreux.

Psychologue et spécialiste des troubles du sommeil reconnu dans le monde entier, Charles Morin s'attaquera spécifiquement à la problématique de l'insomnie. Il dirigera une série d'études épidémiologiques en laboratoire du sommeil. Il entend aussi réaliser des essais cliniques visant à évaluer la prévalence de l'insomnie et à identifier les facteurs de risque, à étudier les causes psychologiques et biologiques de l'insomnie et ses conséquences sur la santé et le fonctionnement diurne (niveau de concentration, vigilance, etc.), à développer de nouvelles approches thérapeutiques et à valider des modèles d'implantation favorisant une plus grande accessibilité pour les divers intervenants en santé.

Les principales retombées de ce programme de recherche consistent à améliorer la qualité de vie des personnes qui souffrent d'insomnie et à réduire les différents coûts qui en résultent.