Roussos Dimitrakopoulos


Chaire de recherche du Canada sur le développement durable des ressources minérales et l'optimisation en cas d'incertitude

Niveau 1 - 2004-11-01
Date de renouvellement : 2012-04-01, 2019-12-01
Université McGill
Sciences naturelles et génie

514-398-4983
roussos.dimitrakopoulos@mcgill.ca

En provenance de


University of Queensland, Brisbane (Australie)

Objet de la recherche


Élaborer de nouvelles techniques de modélisation fondées sur le risque pour la planification et la conception des mines ainsi que l'établissement d'un calendrier de production d'une manière holistique, en fonction d'un modèle stochastique et dans une perspective d'optimisation.

Importance de la recherche


La recherche contribuera au développement durable des ressources minérales par la conception, la mise à l'essai et l'application d'outils perfectionnés permettant la prise de décisions en matière de planification des mines et d'extraction des ressources.

« Mieux vaut avoir vaguement raison que franchement tort » : le développement durable des ressources minérales en cas d'incertitude


Le développement durable des ressources minérales revêt une importance cruciale pour la société, étant donné qu'il assure l'approvisionnement en matière brutes, en métaux et en énergie. La société doit répondre à ses besoins actuels tout en préservant la capacité des générations futures de répondre aux leurs.

Le développement durable des ressources minérales dépend des interrelations entre divers facteurs techniques, économiques, écologiques et socio-communautaires, qui ont notamment trait à la géologie et à l'exploitation minière, au prix des produits de base, à l'offre et à la demande, à la gestion des déchets miniers et à l'effet de serre. Or, l'incertitude et le risque influent sur tous ces aspects.

M. Roussos Dimitrakopoulos, Ph.D., titulaire d'une chaire de recherche du Canada, se penche sur l'analyse du risque en ce qui concerne la planification, la conception et le calendrier de production des mines en fonction de deux « instruments » de modélisation, à savoir la programmation mathématique stochastique pour l'optimisation de l'exploitation minière et la modélisation stochastique des corps minéralisés.

Le terme « stochastique » signifie « incertain ». Dans le cas présent, il signifie également la capacité des modèles d'intégrer l'incertitude sous forme de scénarios aussi probables les uns que les autres. Par conséquent, les modèles de M. Dimitrakopoulos intègrent de tels scénarios en ce qui concerne les corps minéralisés considérés, les prix prévus, les possibilités d'exploitation et les facteurs environnementaux.

Les questions techniques et la viabilité économique influent d'une manière cruciale sur le développement des ressources minérales en cas de risque et d'incertitude. Les documents de nature technique révèlent que, dans les années 1990, 73 % des projets d'exploitation minières au Canada et aux États-Unis débouchaient sur un échec, et ce, pour des raisons techniques. Il est primordial pour le Canada, où, ces dernières années, la valeur de la production minière était presque le double de celle de l'agriculture, de la foresterie et des pêches combinées, d'assurer un développement des ressources minérales, une optimisation et une planification des mines en fonction des risques.

La recherche de M. Dimitrakopoulos changera d'une manière draconienne la façon dont nous évaluons les corps minéralisés, dont nous planifions et concevons les mines, dont nous prévoyons la production et gérons les déchets, et dont nous planifions la réhabilitation des mines. Les travaux qu'il a entrepris en Australie et qu'il poursuit maintenant au Canada sont reconnus par de nombreuses grandes sociétés minières internationales, y compris BHP Billiton et DeBeers, ainsi que par l'Australian Research Council. Ils bénéficient du soutien financier de ceux-ci.