Christina Cameron


Chaire de recherche du Canada en patrimoine bâti

Niveau 1 - 2005-01-01
Date de renouvellement : 2012-03-01
Université de Montréal
Sciences humaines

514-343-6007
christina.cameron@umontreal.ca

Objet de la recherche


Étudier la problématique de la perception évolutive de la notion de patrimoine culturel et de la signification qui en résulte de même que les conséquences de cette évolution sur divers processus.

Importance de la recherche


Créer un lieu de réappropriation et de questionnement pour l'héritage patrimonial québécois et canadien.

La perception évolutive de la notion de patrimoine culturel et ses conséquences


Depuis la seconde moitié du XXe siècle, l'intérêt pour le patrimoine culturel n'a cessé de croître et sa définition, de s'élargir. D'abord confinée au monument historique pour des motifs d'identité nationale, d'esthétique et de prestige, la notion de « patrimoine culturel » a progressivement englobé, notamment pour leurs valeurs symboliques, sociales, technologiques, environnementales, économiques et créatrices, des productions vernaculaires, industrielles, modernes mais aussi des sites, des ensembles, des paysages, des arrondissements, des milieux urbains et ruraux. Bref, ce qui, ces dernières décennies, a marqué l'évolution de la perception de cette notion et du sens qui en a découlé est lié au fait que cette prise de conscience et de connaissance s'est à la fois ouverte à une vision holistique et à une culture vivante davantage axée sur le présent et l'avenir que tournée vers un passé fragmenté.

Les travaux effectués par Christina Cameron dans le cadre sa Chaire de recherche en patrimoine bâti portent sur cette problématique de la perception évolutive de la notion de patrimoine culturel et de la signification qui en résulte aujourd'hui de même que sur les conséquences de cette évolution sur les processus de conservation, de mise en valeur et de gestion. Articulée autour de cinq thèmes principaux - la valorisation, l'appropriation, la sauvegarde, la sensibilisation et l'exploitation du patrimoine bâti -, cette étude comporte certains avantages, dont celui de favoriser des approches interdisciplinaires, de combiner recherche fondamentale et recherche-action, et de prendre en considération la scène tant locale qu'internationale. Un contexte des plus intéressants pour la recherche, la formation professionnelle et la sensibilisation à l'héritage patrimonial québécois, canadien et mondial.