France Légaré



Chaire de recherche du Canada en décision partagée et application des connaissances

Niveau 1 - 2006-06-01
Date de renouvellement : 2011-10-01
Université Laval
Santé

418-525-4437
France.Legare@mfa.ulaval.ca

Objet de la recherche


Identifier les besoins des professionnels de la santé en matière de soins primaires afin d'élaborer des stratégies qui permettront une participation active des patients et une prise de décision partagée. Évaluer l'impact de la prise de décision partagée sur les professionnels de la santé et leurs patients.

Importance de la recherche


Harmoniser les attentes des patients et les pratiques du système de santé canadien et de ses professionnels, et améliorer la sécurité de ces patients.

Favoriser la prise de décision partagée en santé


Dans le domaine de la santé, les possibilités thérapeutiques et diagnostiques ainsi que la quantité d'information sur les services et soins de santé ne cessent de croître. Par conséquent, les professionnels de la santé sont maintenant appelés à jouer un nouveau rôle, celui de « courtiers des décisions », et les patients sont appelés à participer activement à la prise de décision concernant leur santé. Dans un tel contexte, les processus décisionnels se transforment.

La prise de décision partagée se définit comme un processus nécessitant la participation conjointe du patient et de son médecin. Ce processus décisionnel doit reposer sur des données scientifiques éprouvées et mettre en évidence les risques et les bénéfices de toutes les options disponibles, y compris celle de ne rien faire. La prise de décision partagée doit bien sûr tenir compte des valeurs et des préférences du patient.

Bien qu'une prise de décision clinique doit être appuyée par les meilleures preuves scientifiques, d'autres facteurs doivent aussi être pris en considération, particulièrement en cas d'incertitude. Le modèle de prise de décision partagée répond aux attentes de la population et convient aux contextes empreints d'incertitude. Cette façon de faire a des impacts favorables sur les individus.

Le recours à ce type de processus décisionnel n'est pas encore très répandu. Les travaux de France Légaré, titulaire d'une chaire de recherche du Canada, visent à mieux comprendre les besoins des professionnels de la santé prodiguant des soins de première ligne afin qu'ils puissent favoriser la prise de décision partagée, développer les outils nécessaires à ces nouvelles pratiques professionnelles, élaborer les meilleures stratégies d'implantation de ces outils et en évaluer l'impact.

Mme Légaré s'attardera également à concevoir des systèmes d'intervention efficaces afin de mettre en place un tel processus de décision partagée en matière de soins primaires, et plus particulièrement lorsqu'il s'agit d'utiliser des produits naturels durant la ménopause, de prendre des antibiotiques pour une infection des voies respiratoires et lors du dépistage génétique prénatal.

Le programme de recherche de Mme Légaré revêt une valeur incontestable pour la collectivité médicale et les patients. Il contribuera à soutenir ces derniers dans la prise de décision concernant leur santé, à harmoniser leurs attentes et les pratiques du système de santé canadien et de ses professionnels, sans compter qu'il permettra aussi d'améliorer leur sécurité.