Nicholas Rivers



Chaire de recherche du Canada sur les politiques en matière de climat et d’énergie

Niveau 2 - 2011-05-01
Date de renouvellement : 2016-05-01
Université d'Ottawa
Sciences humaines

613-562-5800, ext./poste 4676
nrivers@uottawa.ca

Objet de la recherche


Élaborer et appliquer des modèles économiques aux politiques en matière d’énergie et d’environnement.

Importance de la recherche


Permettre de mieux comprendre les coûts et les avantages des politiques en matière de changement climatique et des autres politiques concernant l’environnement.

Concevoir des politiques efficaces et efficientes en matière d’environnement


Nous sommes régulièrement confrontés aux effets de la consommation d’énergie sur l’environnement. Qu’il s’agisse de la pollution atmosphérique causée par la combustion de combustibles fossiles, des déversements de pétrole dans des zones côtières vulnérables ou des inondations causées par de vastes projets hydroélectriques, les effets de l’énergie sur l’environnement sont graves et profonds.

Toutefois, la consommation d’énergie a aussi des avantages importants en termes de confort, de mobilité, de commodité, de santé et de productivité.

Le principal défi lorsqu’il s’agit d’élaborer des politiques pour régir les effets de l’utilisation de l’énergie sur l’environnement consiste à équilibrer les coûts de ces politiques en fonction des avantages environnementaux qui en découlent, de manière juste, efficace et socialement acceptable.

Nicholas Rivers, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les politiques en matière de climat et d’énergie, élabore et utilise des modèles économiques pour évaluer l’efficacité et l’efficience de diverses politiques en matière d’environnement. Il se concentre sur l’évaluation des coûts associés à des politiques conçues pour réduire les émissions de gaz à effet de serre du Canada et pour promouvoir des sources d’électricité renouvelables.

Sa recherche contribuera à assurer que les politiques conçues pour produire des avantages environnementaux atteignent leurs objectifs et aient le moins d’effets nocifs possible. Par ses travaux sur les effets nocifs de l’utilisation de l’énergie sur l’environnement, Nicholas Rivers aidera les gouvernements à relever l’un des défis clés du XXIe siècle.