Markus Hecker


Chaire de recherche du Canada en écotoxicologie aquatique prédictive

Niveau 2 - 2011-07-01
Date de renouvellement : 2016-05-01
University of Saskatchewan
Sciences naturelles et génie

306-966-5233
markus.hecker@usask.ca

Objet de la recherche


Fusionner des technologies nouvelles et traditionnelles pour améliorer l’évaluation des risques écologiques associés aux stresseurs anthropiques.

Importance de la recherche


Mener à de nouveaux moyens de pointe pour évaluer objectivement les risques associés aux activités humaines sur les bassins hydrologiques du Canada.

De nouveaux moyens d’évaluer la qualité de l’eau du Canada et ses effets sur la vie sauvage autochtone


Markus Hecker a grandi sur les berges du Rhin, fleuve fortement industrialisé de l’Allemagne. Il a alors été témoin de l’impact que des activités anthropiques, comme la pollution et l’altération de l’habitat, peuvent avoir sur les cours d’eau.

Cette expérience a mené M. Hecker, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en écotoxicologie aquatique prédictive, à une mission ambitieuse : faire la lumière sur les dommages que les stresseurs environnementaux peuvent causer à la vie aquatique.

Il cherche à trouver de meilleurs moyens de déterminer comment la pollution découlant des activités humaines, du changement climatique et d’autres facteurs influe sur la qualité de l’eau et les espèces aquatiques des bassins hydrologiques de l’ouest et du nord du Canada.

Il fusionne des outils traditionnels et de pointe pour trouver de nouvelles approches et stratégies afin de prévoir plus tôt et avec plus de précision les effets des stresseurs anthropiques et naturels.

Il se concentre sur les espèces indicatrices – dans ce cas-ci, les poissons autochtones présentant une importance écologique – dont la santé reflète celle des écosystèmes où ils vivent. En fait, on en sait peu sur la vulnérabilité de ces espèces indicatrices à des stresseurs, tels que les contaminants, les changements du régime de température ou l’altération de l’habitat, et sur l’influence qu’ils peuvent avoir sur des fonctions biologiques essentielles à la reproduction, à la croissance et à la survie.

La recherche de Markus Hecker pourrait réduire l’incertitude associée aux approches actuelles en matière d’évaluation du risque environnemental et fournir de l’information essentielle pour mieux protéger nos ressources vitales en eau. Elle fournira au milieu scientifique, aux gouvernements et à l’industrie des solutions pour mieux assurer la gestion durable de l’environnement et de ses ressources.