Heidi McBride



Chaire de recherche en génomique fonctionnelle

Niveau 1 - 2017-11-01
Université McGill
Instituts de recherche en santé du Canada

514-398-1808
Heidi.mcbride@mcgill.ca

Objet de la recherche


Utiliser des outils de génomique fonctionnelle pour étudier des voies liées au cancer et orienter des traitements ciblés pour le traitement contre le cancer.

Importance de la recherche


Offrir de possibles stratégies de traitement du cancer pour vaincre la résistance aux médicaments; mener à des avantages cliniques pour les patients atteints de cancer.

Utiliser la génomique fonctionnelle pour orienter les traitements contre le cancer


La résistance aux médicaments représente un défi clinique important dans le traitement contre le cancer. Tous les patients ne répondent pas aux mêmes traitements, et beaucoup de ceux qui réagissent positivement au départ finissent par développer une résistance aux médicaments. De plus, certains cancers sont difficiles à traiter, car nous ne pouvons pas cibler directement les mutations qui sont à l’origine du cancer. Pour être en mesure de mettre au point des traitements plus efficaces, nous devons mieux comprendre ces mécanismes de résistance.

Sidong Huang, titulaire de la Chaire de recherche en génomique fonctionnelle, étudie la résistance aux thérapies contre le cancer et découvre des méthodes efficaces pour contrer la résistance aux médicaments et cibler des cancers difficiles à traiter. M. Huang et son équipe de recherche utilisent des outils de sélection génétique qui explorent la fonction génique par des moyens à haut débit.

M. Huang et son équipe de recherche tentent de déterminer les composantes et circuits de réaction qui ont une incidence sur la réponse des patients aux médicaments contre le cancer. Le fait de comprendre ces mécanismes les aidera à trouver de nouvelles cibles médicamenteuses et des combinaisons de médicaments efficaces pour lutter contre la résistance aux traitements. Ils recherchent également de façon systématique de nouveaux moyens de combattre les cancers difficiles à traiter, à l’aide de méthodes de repositionnement des médicaments, afin de réduire les coûts et le temps nécessaire à la mise au point des médicaments.

Les travaux de M. Huang permettront d’éclairer le fonctionnement de la résistance aux médicaments, de déterminer les biomarqueurs des réactions aux médicaments et de proposer des stratégies efficaces pour le traitement. À terme, il en résultera des avantages cliniques pour les patients atteints de cancer.