Bipasha Baruah



Chaire de recherche du Canada sur les enjeux touchant les femmes à l’échelle mondiale

Niveau 2 - 2012-07-01
Date de renouvellement : 2017-07-01
Western University
Sciences humaines

519-661-2111, ext./poste 86316
bbaruah@uwo.ca

En provenance de


California State University, Long Beach, É.-U.

Objet de la recherche


Mener une recherche interdisciplinaire sur le genre, le droit de propriété et les gagne-pain « verts ».

Importance de la recherche


Élaborer des théories, des méthodologies et des cadres analytiques pour mener une recherche interdisciplinaire sur le genre et le droit de propriété ainsi que sur la capacité des femmes de participer aux économies faibles en carbone de l’avenir.

Genre, droit de propriété et gagne-pain « verts »


Les femmes représentent la moitié de la population mondiale et effectuent les deux tiers des heures ouvrables dans le monde. Toutefois, elles ne reçoivent que le dixième du revenu mondial et ne possèdent que le centième de la propriété de la planète. Jusqu’à présent, la plupart de la recherche sur le genre et le développement s’est concentrée sur les inégalités entre les hommes et les femmes en ce qui a trait aux salaires, aux possibilités d’éducation, aux résultats scolaires, à la mortalité et à la morbidité, et plus récemment, à la participation et à la représentation sur le plan politique. Bipasha Baruah, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les enjeux des femmes à l’échelle mondiale, déterminera les facteurs sociaux, économiques, juridiques, culturels, politiques et institutionnels qui influent sur la capacité des femmes d’être propriétaires. Elle élaborera des théories, des méthodologies et des cadres analytiques pour mener une recherche interdisciplinaire sur le genre et le droit à la propriété. Mme Baruah explorera aussi les possibilités et les contraintes des femmes lorsqu’il s’agit de leur assurer un emploi équitable, sain et décent ainsi que les possibilités d’entrepreneuriat dans des économies à faible carbone dans différents contextes régionaux du monde. Les résultats de cette recherche aideront les gouvernements, les organismes non gouvernementaux (ONG) et d’autres intervenants à formuler des réponses politiques appropriées aux besoins des femmes en matière de terrain, d’hébergement et de gagne-pain durable.