Jack Callaghan



Chaire de recherche du Canada en biomécanique lombaire et en prévention des lésions lombaires

Niveau 1 - 2012-10-01
Date de renouvellement : 2019-05-01
University of Waterloo
Sciences naturelles et génie

519-888-4567, ext./poste 37080
jack.callaghan@uwaterloo.ca

Objet de la recherche


Étudier la réponse de la colonne lombaire à diverses charges répétitives afin de prévenir la lombalgie et les lésions lombaires.

Importance de la recherche


Contribuer à l’établissement de limites d’exposition aux facteurs qui causent la lombalgie et améliorer les outils visant à prévenir les lésions lombaires.

Comment prévenir la lombalgie


Les lésions lombaires sont un enjeu social et économique important pour les Canadiens et la productivité industrielle. Elles touchent environ 80 p. 100 des gens à un moment donné de leur vie et se traduisent par de nombreuses absences du travail et une perte de qualité de vie. Le bas du dos est la région de l’organisme la plus fréquemment lésée. L’Organisation mondiale de la santé considère qu’il s’agit de l’un des trois principaux problèmes de santé au travail.

Les tâches quotidiennes, où il faut demeurer debout ou assis pendant de longues périodes, sont liées à la lombalgie. Pourtant, peu de recherches ont été affectuées sur la façon dont ces positions sédentaires courantes peuvent causer des lésions. Une charge cumulative (ou répétitive) semble aussi être une cause probable de lésions lombaires que l’on ne peut associer qu’à un seul événement. Or, de nouveau, il n’existe que très peu de recherche visant à définir les voies biologiques du développement de la douleur par l’exposition à une charge accumulée sur la région lombaire.

Jack Callaghan, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en biomécanique lombaire et en prévention des lésions lombaires, examine les tissus lombaires et mène des études sur les êtres humains pour comprendre comment l’exposition à divers facteurs peut causer des lésions lombaires et les exacerber. Il élaborera ensuite des méthodes pour évaluer la charge quotidienne sur le dos et établira des limites d’exposition en milieu de travail en guise de mesure préventive.

La recherche de Jack Callaghan permettra d’améliorer le traitement de la lombalgie et les normes de prévention des lésions lombaires en milieu de travail.