Denis Groleau



Chaire de recherche du Canada sur les microorganismes et les procédés industriels en biotechnologie

Niveau 1 - 2017-11-01
Université de Sherbrooke
Sciences naturelles et génie

819-821-8000, ext./poste 61951
Denis.Groleau@USherbrooke.ca

Objet de la recherche


Le développement accéléré de procédés de production basés sur l’utilisation de microorganismes d’intérêt industriel

Importance de la recherche


Améliorer plus rapidement et à moindre coût les procédés biotechnologiques requis pour la production de produits biologiques et biochimiques.

Accélérer le développement de procédés biologiques d’intérêt industriel


De nombreux scientifiques sont d’avis que le 21e siècle sera le siècle de la biotechnologie. Cette technologie nous a déjà livré de nombreux produits industriels au cours des récentes décennies, allant de médicaments à des polymères. Les microorganismes, tels que les bactéries, jouent un rôle clé en biotechnologie en agissant comme catalyseurs biologiques dans de nombreux procédés de production faisant appel aux technologies de la fermentation microbienne.

Cependant, le succès technologique et économique de la biotechnologie requiert de plus en plus de procédés de production efficaces, dont le développement se doit d’être plus rapide et moins coûteux. La fermentation microbienne — mélange de science, de technologie et d’art nécessaire pour convertir les découvertes en bioprocédés et en bioproduits — est essentielle à de nombreux procédés industriels. Une grande attention doit être portée au développement des procédés de fermentation microbienne afin de rencontrer des exigences sévères en ce qui a trait à la quantité et à la qualité du produit désiré et à la fiabilité du procédé de production utilisé.

Denis Groleau, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les microorganismes et les procédés industriels en biotechnologie, examine comment le développement des procédés de fermentation microbienne peut être accéléré par l’utilisation d’approches tant biologiques qu’analytiques. Il cherche à concevoir et à mieux contrôler des procédés de fermentation microbienne qui seront plus tard utilisés en biopharmaceutique et dans d’autres secteurs de la biotechnologie, et ce, afin d’accroître l’efficacité et la rentabilité de ce type de production. Ce faisant, il sera possible de réduire les coûts de développement et d’accroître la probabilité de créer des applications industrielles pour les nouvelles découvertes de la recherche fondamentale.

M. Groleau axe ses travaux non seulement sur des produits à grand volume et de faible valeur, mais aussi sur des produits à faible volume et de grande valeur. Ces derniers sont difficiles à produire à grande échelle, mais ils représentent une bonne partie de l’avenir potentiel du secteur pharmaceutique.

La recherche de Denis Groleau réduira les coûts de développement des procédés et des produits, en plus d'augmenter le taux de réussite des entreprises de biotechnologie canadiennes.