Christopher Collins



Chaire de recherche du Canada en visualisation de l'information linguistique

Niveau 2 - 2010-03-01
Date de renouvellement : 2019-01-01
University of Ontario Institute of Technology
Sciences naturelles et génie

905-721-8668
christopher.collins@uoit.ca

Objet de la recherche


Élaborer de nouvelles façons de concevoir les données sur la langue, de les utiliser et de les comprendre au moyen d’affichages graphiques interactifs.

Importance de la recherche


Cette recherche permettra de produire de nouveaux outils interactifs ainsi que de nouvelles techniques servant à extraire la richesse d’un texte ou d’une allocution ainsi que d’autres données sur la langue produites chaque jour.

Favoriser les heureux hasards, l’exploration et l’analyse


L’employé de bureau moyen consacre environ 2,6 heures par jour à la lecture et à l’envoi de courriels. Si l’on tient aussi compte des flux traditionnels de nouvelles et des exigences des médias sociaux, il est facile de comprendre pourquoi un si grand nombre d’entre nous subissent une « surcharge d’information ».

Pourtant, ce flux quotidien renferme des millions de données textuelles importantes sur les plans économique et culturel. Le défi consiste à trouver des moyens novateurs de les trier, de les analyser et de les comprendre.

À titre de titulaire de la Chaire de recherche du Canada en visualisation de l’information linguistique, Christopher Collins s’attaque à ce défi.

Imaginez un médecin utilisant une application reposant sur la gestuelle pour trier une grande quantité de textes médicaux, d’un simple glissement de la main; ou un professionnel du marketing se servant d’un tableau blanc numérique pour cerner les véritables sentiments de ses clients en triant et en explorant des messages « tweets » reposant sur l’émotion. La recherche de M. Collins vise à concrétiser ce type de scénario.

M. Collins et son équipe conçoivent actuellement de nouvelles techniques de visualisation permettant d’utiliser les données sur le langage à partir d’ordinateurs traditionnels ou de technologies d’interface naturelle avec l’utilisateur, tels que de grands écrans tactiles, des téléphones intelligents et des applications reposant sur la gestuelle. En combinant des graphiques d’information interactifs à des outils d’analyse de la langue automatisés – classant les documents par sujet, par exemple, ou repérant l’émotion dans un texte – M. Collins donne accès à de vastes possibilités en matière de gestion des données.

Christopher Collins et son équipe nouent déjà des liens importants avec le milieu des affaires et le milieu universitaire pour concrétiser leurs résultats. La capacité de gérer des données textuelles en permettant aux gens de mieux les comprendre offrira non seulement d’importants avantages concurrentiels, mais aidera aussi les utilisateurs à trouver l’aiguille qui se cache dans la botte de foin que représente l’information virtuelle.