Aimy Bazylak



Chaire de recherche du Canada en méthodes thermofluidiques pour l’énergie propre

Niveau 2 - 2000-10-01
Date de renouvellement : 2019-04-01
University of Toronto
Sciences naturelles et génie

416-946-5031
abazylak@mie.utoronto.ca

Objet de la recherche


Améliorer le rendement et l’efficacité des piles à combustible.

Importance de la recherche


Développer des piles à combustible plus efficaces qui fourniront une source d’énergie propre pour l’avenir.

Les piles à combustible comme source d’énergie propre


La pile à combustible représente une technologie écologique prometteuse pour alimenter les véhicules en utilisant très peu d’énergie, mais cette technologie n’est pas tout à fait à point.

Heureusement, Aimy Bazylak, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en méthodes thermofluidiques pour l’énergie propre, se penche sur la question. L’objectif de Mme Bazylak est de résoudre un des plus grands défis dans l’utilisation efficace des piles à combustible.

Un des problèmes que posent les sources d’énergie renouvelables (p. ex. le vent ou le soleil) demeure leur nature intermittente. L’électricité propre générée par de telles sources doit être immédiatement utilisée ou stockée. Mme Bazylak et son équipe de recherche développent actuellement des piles à combustible à membrane échangeuse de protons (MEP) et des électrolyseurs. Un électrolyseur peut générer de l’énergie en séparant l’hydrogène de l’eau et l’acheminer vers une pile à combustible. L’électrolyseur MEP peut générer de l’hydrogène qui sera stocké dans une pile à combustible MEP et utilisé plus tard. Utilisées en conjonction avec des sources d’énergie renouvelables, les piles à combustible MEP fournissent de l’électricité avec aucune émission polluante.

Un problème demeure cependant : le rendement de la pile à combustible est diminué par l’accumulation d’eau. Mme Bazylak vise la conception de matériaux poreux qui empêcheront l’accumulation d’eau dans les piles à combustible, ce qui améliorera leur efficacité et réduira le coût des piles à combustible MEP et des électrolyseurs.

Si tout fonctionne bien, Mme Bazylak croit que ces piles à combustible MEP et ces électrolyseurs ont un énorme potentiel pour devenir des sources d’énergie verte pour les véhicules, les collectivités hors-réseau et l’alimentation de secours.