Julie Hlavacek-Larrondo



Chaire de recherche du Canada en astrophysique observationnelle des trous noirs

Niveau 2 - 2017-11-01
Université de Montréal
Sciences naturelles et génie

514-343-5627
juliehl@astro.umontreal.ca

En provenance de


Stanford University, États-Unis

Objet de la recherche


Utiliser des observations fournies par des télescopes à rayons X, radiotélescopes et télescopes optiques pour étudier la physique des trous noirs.

Importance de la recherche


Aider à mieux comprendre les trous noirs et leur rôle dans la formation et l’évolution des galaxies.

Les trous noirs, sculpteurs de galaxies


Imaginez un trou noir de la taille de l’ensemble du système solaire. Cela est-il possible? Un tel monstrueux objet peut-il exister? Oui. Des trous noirs qu’on qualifie de supermassifs sont effectivement chose commune dans le ciel de nuit. Ce sont les objets les plus puissants de l’Univers, et ils sont tout sauf silencieux.

Julie Hlavacek-Larrondo, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en astrophysique observationnelle des trous noirs, croit que pour comprendre les galaxies – les constituants de base de notre Univers –, nous devons d’abord comprendre ces trous noirs. Elle étudie ces trous noirs supermassifs pour déterminer leur rôle dans la formation et l’évolution des galaxies hôtes.

Les travaux de Mme Hlavacek-Larrondo se concentrent sur les trous noirs présents dans des amas de galaxies lointains, dans le but de démontrer que de tels objets ont une influence importante sur leur environnement, et ce, depuis plus de la moitié de l’âge de l’Univers. Ses recherches ont également démontré que certains trous noirs pourraient être plus vastes qu’on le croyait – des trous noirs qu’on surnomme « ultramassifs ».

En utilisant une combinaison d’observations provenant de télescopes à rayons X (p. ex. Chandra, XMM-Newton, Rosat), de radiotélescopes (p. ex. JVLA, GMRT, ATCA) et de télescopes optiques (p. ex. Hubble, VLT, Gemini), l’équipe de recherche de Mme Hlavacek-Larrondo espère établir le rôle du feedback des trous noirs dans la formation et l’évolution des galaxies – depuis l’échauffement jusqu’à l’entraînement de métaux, ainsi que la croissance des trous noirs.