Evan Risko


Chaire de recherche du Canada en cognition incarnée et située

Niveau 2 - 2017-11-01
University of Waterloo
Sciences naturelles et génie

519-888-4567, ext. 38135
efrisko@uwaterloo.ca

En provenance de


Memphis, États-Unis

Objet de la recherche


Étudier comment nous utilisons à la fois notre corps et le monde physique pour nous aider à réfléchir, et comment les deux ensemble, ultimement, façonnent notre réflexion.

Importance de la recherche


Fournir des connaissances fondamentales sur la cognition humaine qui pourront servir à concevoir des supports cognitifs, tels que des outils pédagogiques technologiques.

Réfléchir avec notre cerveau, notre corps et notre monde


Que nous comptions sur nos doigts ou notions des dates importantes sur un téléphone intelligent, nous nous servons souvent de notre corps et d’objets du monde physique pour nous aider à réfléchir. Avec les progrès constants en matière de technologies, nous sommes placés devant un avenir où notre réflexion sera de plus en plus intimement liée aux supports extérieurs, comme les moteurs de recherche Internet. Pour tirer pleinement avantage de ces progrès, il nous faut comprendre plus profondément comment le système cognitif de l’être humain utilise les ressources externes pour soutenir sa réflexion.

En tant que titulaire de la Chaire de recherche du Canada en cognition incarnée et située, Evan Risko aide à mieux comprendre comment nous utilisons à la fois notre corps et le monde physique pour réfléchir, et comment cela façonne ultimement notre réflexion.

M. Risko s’intéresse particulièrement aux processus de prise de décision qui sous-tendent notre utilisation de ressources externes comme moyen d’éviter une exigence cognitive. En d’autres mots, comment décidons-nous de décharger notre cerveau d’une tâche cognitive pour la confier à notre corps et au monde? Le chercheur s’intéresse également à la relation entre ces processus et nos limitations sur le plan de l’attention, ainsi qu’aux conséquences cognitives possibles de l’intégration du corps et du monde physique à notre réflexion.

Ultimement, les travaux de M. Risko pourraient conduire à la conception de meilleures technologies et stratégies cognitives visant à améliorer la réflexion humaine, telles que des outils pédagogiques technologiques.