Dvira Segal



Chaire de recherche du Canada en chimie théorique

Niveau 2 - 2017-11-01
University of Toronto
Sciences naturelles et génie

416-946-0559
dvira.segal@utoronto.ca

Objet de la recherche


Créer des outils de simulation pour mieux comprendre comment les charges électriques et la chaleur circulent dans les systèmes moléculaires.

Importance de la recherche


Aider les fabricants de nanodispositifs à créer des outils novateurs qui pourraient servir en nanoélectronique, communications, médecine, industrie manufacturière et autres domaines.

Comment utiliser le nano pour produire des technologies plus puissantes


Au cours des cinquante dernières années, les fabricants d’ordinateurs ont pu compter sur le fait que la rapidité de traitement et la capacité de mémoire doublaient pratiquement tous les deux ans, grâce aux progrès constants en matière de miniaturisation des composantes électroniques. Dernièrement, toutefois, le rythme de ces progrès a ralenti, alors que nous approchons de la limite fondamentale, la taille des transistors avoisinant désormais celle des simples molécules.

Avec une demande croissante pour des outils de diagnostic médical et des appareils électroniques mobiles ou portables, des scientifiques comme Dvira Segal, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en chimie théorique, tentent de trouver des façons d’accroître la puissance des plus petits appareils. Le défi réside dans le fait que les petits appareils reposent sur la nanotechnologie – la manipulation d’atomes et de molécules à une échelle si petite qu’on ne peut les voir avec un microscope ordinaire.

Plus les choses sont petites, plus elles sont complexes. Nous ne comprenons pas encore tout à fait comment l’énergie se transmet à l’échelle nanométrique, mais cette connaissance est essentielle pour transformer les molécules et les atomes en appareils fonctionnels. Pour relever ce défi, Mme Segal et son équipe de recherche étudient comment les charges électriques et la chaleur potentiellement destructrice sont transmises au niveau moléculaire.

La chercheure élabore des techniques informatiques qui aideront les fabricants de nanodispositifs à comprendre les lois fondamentales de ce monde minuscule. Ses travaux aideront à établir des principes permettant de prédire comment les molécules conduiront les électrons et libéreront la chaleur, ce qui pourrait aboutir à de nouveaux principes pour les technologies.

Les travaux de Mme Segal sur la dynamique des systèmes moléculaires pourraient également amener d’importants progrès en communications, en médecine, dans l’industrie manufacturière et d’autres domaines.