Sophie Stévance



Chaire de recherche du Canada en recherche-création en musique

Niveau 2 - 2015-04-01
Université Laval
Sciences humaines

418-656-2131, ext./poste 3321
sophie.stevance@mus.ulaval.ca

Objet de la recherche


Étudier la nature interdisciplinaire et collaborative de la recherche-création.

Importance de la recherche


Permettre de mieux comprendre les interactions entre collaborateurs de recherche, dans le but d’établir un modèle de formation plus efficace pour la recherche-création en musique.

Une perspective novatrice sur la recherche-création


La « recherche-création » est une nouvelle discipline universitaire combinant des pratiques de création et de recherche universitaire, et qui appuie la poursuite du savoir et de l’innovation au moyen de l’expression artistique, l’analyse scientifique et l’expérimentation. En tant que titulaire de la Chaire de recherche du Canada en recherche-création en musique, Sophie Stévance souhaite mettre en lumière le caractère collectif de cette nouvelle discipline.

Musicienne de formation et chercheure en musique, Mme Stévance examine les interactions entre collaborateurs et analyse le besoin de synergie entre les approches de recherche et de création. À l’aide d’une méthode interdisciplinaire et interactive, elle étudie le processus collaboratif pour tenter de mieux comprendre l’influence des collaborateurs les uns sur les autres tout au long du processus, en mettant l’accent sur la recherche en musique.

Mme Stévance poursuit quatre objectifs. Elle souhaite d’abord mieux définir le concept de recherche-création et ses variations dans le contexte de la musique, en particulier à l’ère des nouvelles technologies. Elle veut aussi cultiver, analyser et déterminer les différents modes d’interaction entre les chercheurs, chercheurs-créateurs et créateurs qui travaillent ensemble. Elle espère également favoriser les créations tant théoriques que pratiques et, finalement, soutenir la formation avancée dans le domaine.

Les travaux de Mme Stévance éclaireront les liens qui se développent entre collaborateurs – des relations qui sont essentielles pour nous permettre de comprendre et d’appuyer la nature interdisciplinaire de la recherche-création. Ultimement, elle espère que cela permettra à la discipline d’être reconnue comme il se doit et changera notre façon de comprendre, d’étudier, d’enseigner et de soutenir des projets de collaboration, tout en créant un espace où les collaborateurs peuvent partager pleinement leurs compétences.