Mohammad-Ali Jenabian



Chaire de recherche du Canada en immuno-virologie

Niveau 2 - 2016-01-06
Université du Québec à Montréal
Instituts de recherche en santé du Canada

514-987-3000, ext. 6794
jenabian.mohammad-ali@uqam.ca

Objet de la recherche


Étudier les mécanismes immunosuppresseurs impliqués dans la progression de l’infection par le VIH, ainsi que dans la persistance virale au niveau des tissus humains.

Importance de la recherche


Développer des stratégies de guérison du VIH.

Régulation immunitaire contre l’infection au VIH et la persistance virale


Près de 37 millions de personnes vivent avec le VIH dans le monde, dont 75 000 au Canada. Même si la thérapie antirétrovirale a globalement amélioré la santé et la défense immunitaire des personnes vivant avec le VIH, la fonction des cellules immunitaires qui contrôlent la multiplication du virus demeure altérée. Ainsi, le vieillissement précoce, dû à l’inflammation chronique, continue d’affliger les personnes affectées par le VIH.

Mohammad-Ali Jenabian, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en immuno-virologie, étudie la plasticité et la fonction des cellules T régulatrices (Tregs) – une sous-population de lymphocytes T CD4 qui ont des propriétés immunosuppressives –, ainsi que les mécanismes de l’immunité mucosale (des muqueuses). M. Jenabian et son équipe cherchent à mieux comprendre le rôle des Tregs dans la progression de la maladie et dans le vieillissement précoce, afin de concevoir de nouvelles stratégies thérapeutiques.

Les travaux de M. Jenabian et de son équipe permettront de mieux comprendre les mécanismes immunosuppresseurs impliqués dans la persistance virale au niveau des tissus humains. Ultimement, ils feront progresser le développement de nouvelles stratégies de guérison du VIH.