Alain Gagnon



Chaire de recherche du Canada en études québécoises et canadiennes

Niveau 1 - 2003-06-01
Date de renouvellement : 2017-06-01
Université du Québec à Montréal
Sciences humaines

514-987-3000 ext./poste 4544
gagnon.alain@uqam.ca

Objet de la recherche


Étude de la construction des communautés politiques dans un cadre régional, national et international.

Importance de la recherche


Aidera les sociétés multinationales et multiculturelles à faire face aux défis propres à l'époque contemporaine.

La diversité dans le contexte de la mondialisation


L'homogénéisation des cultures et des modèles de société est un des effets les plus décriés de la mondialisation car elle risque d'amener la disparition des petites communautés au profit des nationalismes majoritaires. La riche carrière d'Alain-G. Gagnon, professeur à l'Université du Québec à Montréal, le place dans une situation unique pour étudier les défis auxquels font face les sociétés multinationales et multiculturelles et pour proposer des solutions qui leur permettent, entre autres, d'éviter l'uniformisation engendrée par la mondialisation. M. Gagnon est l'un des plus grands experts canadiens du fédéralisme comparé et des études Québec-Canada. Il compte parmi les chercheurs les plus prolifiques dans les domaines de la politique québécoise, du fédéralisme comparé et des relations fédérales-provinciales. Il a publié plus d'une trentaine d'ouvrages savants, de nombreux chapitres de livre et d'articles scientifiques. Écrits en français et en anglais, ses travaux ont été traduits notamment en espagnol, en catalan, en coréen, en japonais et en portugais Les médias canadiens, américains et européens font régulièrement appel à lui pour analyser les événements de l'actualité politique canadienne. L'équipe de recherche de la chaire que dirigera M. Gagnon s'emploiera à étudier la construction des communautés politiques dans un cadre régional, national et international. Elle explorera notamment la notion de la représentation sous trois grands angles - la diversité culturelle et politique, les identités multiples et la citoyenneté fédérale. En 1996, M. Gagnon a contribué à mettre sur pied le groupe de recherche sur les sociétés plurinationales, groupe dont il coordonne les activités depuis lors. Il a joué un rôle central dans la mise sur pied de l'Association internationale des études québécoises, un organisme qui compte aujourd'hui plus de 800 membres et qui met en réseau plus de 2 200 québécistes à travers le monde.