Sophie LaRochelle



Chaire de recherche du Canada en technologies photoniques d’avant-garde pour les communications

Niveau 1 - 2017-11-01
Université Laval
Sciences naturelles et génie

418-656-3559
Sophie.Larochelle@gel.ulaval.ca

Objet de la recherche


Mettre au point des dispositifs photoniques et des fibres optiques spéciales pour le traitement du signal et la transmission de données dans les télécommunications à très haut débit.

Importance de la recherche


Permettre l’accès à de nouvelles applications des technologies de l’information en améliorant la rapidité et l’efficacité des réseaux de communication.

Les multiples dimensions de la lumière au service des communications


L'apparition sur le marchés d’ordinateurs et de réseaux de communication toujours plus rapides a révolutionné notre quotidien. Cependant, l’augmentation constante de la quantité de données transmises pourrait bientôt saturer la capacité des réseaux de communication par fibres optiques, qui fut longtemps considérée comme inépuisable.

L’efficacité énergétique des communications est également préoccupante, qu’il s’agisse de la communication entre les microprocesseurs, entre les ordinateurs des centres de données ou sur les réseaux terrestres ou transocéaniques.

Sophie LaRochelle, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en technologies photoniques d’avant-garde pour les communications, vise à optimiser les réseaux de communication par fibres optiques en utilisant les multiples dimensions des ondes lumineuses pour transmettre l’information. 

Cette approche exige une nouvelle génération de dispositifs photoniques et de fibres optiques. La recherche de Mme LaRochelle porte sur l’étude de circuits photoniques intégrés sur semiconducteurs, de manière à combiner plusieurs fonctions de traitement du signal optique sur une même puce. Mme LaRochelle cherche aussi à concevoir des fibres optiques pouvant accroître le nombre de canaux transmis et amplifiés dans une même fibre.

En améliorant la qualité des liens de communication, la recherche de Sophie LaRochelle permettra de développer des applications Web facilement accessibles et de renforcer la compétitivité de l’industrie canadienne des communications optiques.