James Blanchard


Chaire de recherche du Canada en épidémiologie et en santé publique générale

Niveau 1 - 2017-11-01
Université du Manitoba
Instituts de recherche en santé du Canada

204-977-5603
james_blanchard@umanitoba.ca

En provenance de


University of Manitoba

Objet de la recherche


Étude des mécanismes par lesquels diverses caractéristiques des personnes, des collectivités et des grandes populations influent sur la distribution des maladies transmissibles et non transmissibles à l’échelle locale et mondiale.

Importance de la recherche


La recherche contribue à l’élaboration de stratégies efficaces de santé publique et de prévention des maladies en permettant de mieux comprendre les déterminants sous-jacents et immédiats des épidémies en cours et émergentes.

Qui tombe malade et pourquoi : comprendre la susceptibilité à la maladie


Les programmes de santé publique ont pour but d’améliorer la santé des populations et de réduire les inégalités. L’épidémiologiste James Blanchard contribue à cet objectif en étudiant la façon dont les maladies transmissibles, comme le VIH et les autres maladies transmises sexuellement, se propagent dans certaines populations, et les raisons pour lesquelles les membres de certaines collectivités risquent plus que d’autres de contracter des maladies non transmissibles comme le diabète et les maladies inflammatoires de l’intestin.

Dans le cadre de son étude des maladies transmissibles, Dr Blanchard cherche en premier lieu à prévenir la propagation du VIH/sida dans les États du Karnataka et du Rajasthan, en Inde. Plus de quatre millions d’Indiens ont été infectés par le VIH.

Dr Blanchard combine des enquêtes socio-démographiques et des études épidémiologiques dans le but d’identifier les réseaux de fréquentations sociales et sexuelles par lesquels le VIH se transmet en Inde. Il examine également les programmes de prévention qui sont déjà en place.

Dans ses travaux sur les maladies non transmissibles, Dr Blanchard s’intéresse principalement à l’épidémiologie du diabète sucré et des maladies inflammatoires de l’intestin au Canada. Les maladies non transmissibles causent la majeure partie des déficiences et des décès évitables dans notre pays, mais il nous reste encore beaucoup à apprendre sur leur étiologie et leur distribution dans la population. Le diabète touche plus de trois pour cent des Canadiens d’âge adulte. La prévalence du diabète et les complications qu’il entraîne ne sont cependant pas répartis également dans la population. Dr Blanchard étudie ces aspects de la maladie en vue de concevoir des programmes de prévention. Les maladies inflammatoires de l’intestin, c’est-à-dire la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse, constituent la deuxième catégorie de maladies non transmissibles à laquelle s’intéresse Dr Blanchard.

Il analyse des bases de données sur la santé et mène des enquêtes détaillées afin de mieux comprendre la distribution des maladies inflammatoires de l’intestin au Canada et de déterminer les caractéristiques individuelles qui accroissent le risque de les contracter. James Blanchard espère que les travaux de recherche qu’il mène sur deux continents permettront de concevoir des programmes efficaces de santé publique pour la prévention des maladies et pour l’application optimale des services de santé.