Jackie Dawson



Chaire de recherche du Canada sur l’environnement, la société et les politiques

Niveau 2 - 2011-07-01
Date de renouvellement : 2016-07-01
Université d'Ottawa
Conseil de recherches en sciences humaines

613-562-5800, ext. 1051
jackie.dawson@uottawa.ca

Objet de la recherche


Étudier les aspects humains et politiques des changements environnementaux, en mettant l’accent sur l’océan Arctique et le transport maritime.

Importance de la recherche


Produire de nouvelles données et de nouveaux outils permettant de comprendre les implications humaines et politiques des changements environnementaux dans l’Arctique canadien.

Examiner les répercussions et les possibilités dans l’Arctique en pleine mutation


En raison des changements climatiques, l’Arctique se réchauffe deux fois plus rapidement que le reste du monde. De ce fait, le passage du Nord-Ouest devient accessible pour le commerce, le tourisme et l’exploitation des ressources. Avec le recul de la glace de mer, le trafic maritime dans l’Arctique a triplé au Canada au cours des deux dernières décennies.

Compte tenu de cette évolution, il est essentiel de comprendre les répercussions sociales, économiques et géopolitiques de ces changements. Comment équilibrer le mieux possible les impacts et les possibilités résultant des changements environnementaux et économiques dans l’Arctique? Jackie Dawson, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur l’environnement, la société et les politiques, se penche quotidiennement sur cette question. Pour y répondre, Mme Dawson et son équipe de recherche se concentrent sur trois grands enjeux : le transport dans l’Arctique et la gouvernance des océans, le développement économique de l’Arctique, et les collectivités côtières et les changements climatiques.

La mise en place, en 1990, d’une base de données sur le suivi géodépendant des navires a fourni un outil pour comprendre l’évolution rapide du trafic maritime en relation avec le changement du climat et de la glace marine. L’examen des tendances par type de bateau a permis aux chercheurs de mieux comprendre quels bateaux circulent dans l’Arctique canadien, quels sont les risques, et quelles orientations de gestion et de politique pourraient s’avérer nécessaires pour assurer un développement durable et autonome de l’Inuit Nunangat (Arctique canadien).

Pour comprendre les implications des changements rapides de l’Arctique canadien, il faut travailler en partenariat avec les intervenants du Nord, notamment les communautés, l’industrie et les gouvernements. Les travaux interdisciplinaires de Mme Dawson et de son équipe produiront des connaissances susceptibles de positionner le Canada comme chef de file en matière de gouvernance de l’océan Arctique dans un contexte de changement climatique.