Christine Chambers



Chaire de recherche du Canada sur la douleur chez les enfants

Niveau 1 - 2017-11-01
Dalhousie University
Instituts de recherche en santé du Canada

902-470-8877
christine.chambers@dal.ca

Objet de la recherche


Étudier les influences développementales, psychologiques et sociales sur la douleur chez les enfants, en mettant l’accent sur les facteurs familiaux et en utilisant les médias sociaux pour transmettre de l’information aux parents

Importance de la recherche


Mener à de nouvelles connaissances sur la douleur chez les enfants, synthétiser les connaissances existantes et contribuer à mieux traiter les enfants aux prises avec la douleur

« Inutile de souffrir » : comprendre et améliorer la prise en charge de la douleur chez les enfants


La douleur chronique, aujourd’hui reconnue en soi comme une maladie, touche un Canadien sur cinq, dont des enfants. On estime en fait qu’elle touche plus de gens que le diabète, les maladies cardiaques et le cancer réunis.

Chez les enfants, une mauvaise prise en charge de la douleur (tant aiguë que chronique) constitue un grave problème de santé, qui entraîne des souffrances inutiles et des effets négatifs à long terme. Et les deux tiers des enfants souffrant de douleur chronique seront toujours aux prises avec celle-ci une fois devenus adultes.

En tant que titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur la douleur chez les enfants, Christine Chambers veut améliorer notre façon de comprendre, d’évaluer et de prendre en charge la douleur chez les enfants en examinant comment divers facteurs développementaux, psychologiques et sociaux y contribuent. Plus précisément, Mme Chambers et son équipe de chercheurs étudient le rôle des facteurs familiaux dans la douleur chez les enfants, ainsi que des interventions psychologiques pour la prise en charge de la douleur.

Mme Chambers et son équipe explorent également la manière dont des partenariats entre scientifiques et médias peuvent améliorer les connaissances en santé. Grâce à un partenariat novateur avec Erica Ehm et son site YummyMummyClub.ca (en anglais seulement) – un forum en ligne destiné aux parents, qui atteint plus de 5 millions de personnes par mois –, ils examinent l’influence des médias sociaux sur la gestion de la douleur. Ils déterminent la portée et l’impact de l’initiative « It Doesn’t Have to Hurt » (en anglais seulement) dans les médias sociaux, qui vise à partager des informations factuelles sur la douleur chez les enfants au moyen de blogues, Twitter, Facebook, YouTube et Instagram.

Finalement, les travaux de Mme Chambers produiront de nouvelles connaissances, synthétiseront les connaissances existantes et feront en sorte que ces informations contribuent à mieux traiter les enfants aux prises avec la douleur.