Patrice Chartrand


Chaire de recherche du Canada en modélisation thermodynamique de procédés durables à haute température

Niveau 1 - 2017-01-04
Polytechnique Montréal
Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie

514-340-4711, ext. 4089
patrice.chartrand@polymtl.ca

Objet de la recherche


Développer des outils de modélisation thermodynamique pour simuler des processus métallurgiques et énergétiques à haute température.

Importance de la recherche


Aider les scientifiques à développer de nouveaux procédés durables à haute température afin de transformer les ressources en métaux et en énergie stratégiques.

Tracer le chemin vers de nouveaux procédés métallurgiques et chimiques durables


Lorsque nous sommes perdus, nous pouvons nous fier au GPS pour nous retrouver. Mais lorsqu'une usine chimique essaie de trouver un processus énergétique plus efficace, aucune carte n’existe pour indiquer la bonne direction.

La modélisation thermodynamique avancée peut fournir cette carte. La thermodynamique est l’un des aspects les plus fondamentaux de la modélisation en science des matériaux et en génie chimique. Elle fournit des informations scientifiques de base et de grande importance sur l'énergie et la stabilité des matériaux dans un processus. Elle fournit également des informations sur la structure cristalline ou moléculaire dans laquelle ils peuvent exister après une réaction chimique. Ces connaissances sont essentielles pour concevoir les nouveaux procédés à haute température nécessaires pour alimenter les futurs secteurs de la métallurgie, de la chimie et de l'énergie.

Patrice Chartrand, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en modélisation thermodynamique de procédés durables à haute température, développe de nouveaux outils de modélisation pour simuler des processus métallurgiques et énergétiques à haute température.

M. Chartrand et son équipe de recherche se concentrent sur quatre domaines clés : 1) les techniques informatiques avancées pour les calculs thermodynamiques; 2) des modèles de conversion d'énergie et de phénomènes de corrosion pour la conversion de biomasse et l'énergie fossile; 3) des modèles thermodynamiques pour l'extraction à haute température de métaux stratégiques, y compris les terres rares et le lithium; et 4) des modèles pour améliorer l'efficacité des processus énergivores de réduction et de recyclage des métaux lors de la production d'aluminium, de titane et de silicium.

Enfin, ces recherches aideront les scientifiques à mettre au point de nouveaux procédés durables à haute température pour transformer les ressources en métaux et en énergie stratégiques.