Sébastien Rioux


Chaire de recherche du Canada en économie politique de l’alimentation et du bien-être

Niveau 2 - 2017-11-01
Université de Montréal
Conseil de recherches en sciences humaines

514-343-6111, ext. 0796
s.rioux@umontreal.ca

Objet de la recherche


Évaluer l’incidence des politiques en alimentation sur la modification de l’environnement, le marché du travail et la sécurité alimentaire.

Importance de la recherche


Permettre de mieux comprendre la dynamique et les contradictions entre les politiques alimentaires, la gouvernance du marché du travail, ainsi que notre santé et notre bien-être.

Combler le fossé entre la production des aliments et leur consommation


Avec le développement et la progression de l’agriculture industrielle, nous nous sommes éloignés de la signification originale du mot agriculture, des termes latins agri et cultura –, soit la combinaison de « champ » et de « culture », autrefois comprise comme un mode de vie, où les humains travaillaient avec la nature pour produire des plantes et des animaux.

Par contraste, au cœur de l’agriculture industrielle se creuse un fossé social, économique, culturel et spatial de plus en plus grand entre la production et la consommation des aliments – c’est-à-dire entre notre façon de cultiver les aliments et notre façon de les manger. Pour comprendre ces transformations sociales et économiques contemporaines, nous devons analyser les changements correspondants dans notre manière de cultiver la terre.

Sébastien Rioux, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en économie politique de l’alimentation et du bien-être, veut en apprendre plus sur la dynamique et les contradictions entre l’agriculture industrielle, la dégradation de l’environnement, la précarité de l’emploi dans les industries alimentaires, et la santé des gens et leur bien-être. M. Rioux et son équipe de recherche structurent leurs travaux autour de deux projets principaux : l’impact des politiques du riz sur le développement national en Asie du Sud-Est; et le rôle de l’alimentation dans la restructuration du marché du travail aux États-Unis.

M. Rioux veut créer une dynamique autour du rôle central de l’alimentation dans l’élaboration du profil de développement socioéconomique, et autour des défis soulevés par nos processus écologiques en constante évolution. Ultimement, ses travaux permettront de mieux comprendre comment les politiques en alimentation (et autres facteurs qui ont une incidence sur l’offre et la demande d’aliments) influencent notre bien-être.