Cole Burton



Chaire de recherche du Canada en conservation des mammifères terrestres

Niveau 2 - 2017-10-01
University of British Columbia
Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie

(604) 822-1283
cole.burton@ubc.ca

Objet de la recherche


Utilisation de caméras à distance et d’autres outils pour comprendre la réaction des mammifères terrestres à l’évolution de l’environnement

Importance de la recherche


Cette recherche guidera les améliorations destinées à la gestion et à la conservation d’espèces importantes sur les plans culturel et économique, tout en éclairant les décisions concernant l’utilisation sociale des terres.

Contribuer à la coexistence des humains et des mammifères


Les mammifères sauvages occupent une place particulière dans les sociétés partout dans le monde. Ici au Canada, des espèces emblématiques comme le caribou, l’orignal, le loup et l’ours grizzly émerveillent les gens de partout au pays et fournissent également une importante valeur économique. Cependant, une faune aussi diversifiée entre souvent en conflit avec les sociétés modernes, que ce soit indirectement, pour des questions d’espace, ou plus directement, par des interactions avec les gens et les propriétés.

Ainsi, de nombreuses populations de grands mammifères sont en déclin un peu partout dans le monde. Pour les aider à survivre, nous devons mieux comprendre les effets d’activités humaines telles que le développement industriel, l’urbanisation et la surpêche sur la vie des mammifères, ainsi que d’autres menaces, comme le changement climatique, les maladies et les espèces envahissantes.

Cole Burton, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en conservation des mammifères terrestres, se penchera sur cette question complexe en développant de nouveaux outils permettant de faire la lumière sur la dynamique de la faune dans un environnement en évolution. Ces outils comprendront un réseau de caméras dirigées à distance qui recueilleront des données sur plusieurs espèces dans de grandes échelles spatiales, ainsi que des modèles statistiques faisant le lien entre la répartition et l’abondance de populations animales et des facteurs de changement sous-jacents.

M. Burton travaillera en étroite collaboration avec des gestionnaires de la faune et des experts de la conservation pour mettre en œuvre des expériences environnementales qui pourront être directement appliquées à la gestion des ressources naturelles. Sa recherche permettra en fin de compte de guider les décisions politiques permettant de favoriser la survie de la faune sur une planète de plus en plus surpeuplée et dominée par l’humain.