Liam Brunham


Chaire de recherche du Canada sur la prévention de précision des maladies cardiovasculaires

Niveau 2 - 2018-01-04
University of British Columbia
Instituts de recherche en santé du Canada

604-682-2344, ext. 63929
Liam.brunham@ubc.ca

Objet de la recherche


Utiliser la génomique pour identifier les patients qui présentent un risque de maladies cardiaques et améliorer les soins qu’on leur donne.

Importance de la recherche


Mener à de nouvelles façons d’identifier les patients qui présentent un risque de maladies cardiaques et trouver des moyens plus sûrs et plus efficaces de traiter et de prévenir ces maladies.

Utiliser la génomique pour prévenir les maladies cardiaques


Les maladies cardiaques sont la deuxième cause de décès au Canada; chaque année, elles coûtent la vie à plus de 33 600 personnes. Le fait d’avoir des antécédents familiaux de maladie cardiaque à début précoce constitue un important facteur de risque dans le développement de la maladie. Malgré cela, les personnes ayant de tels antécédents sont peu nombreuses à subir des tests de dépistage pour déterminer – et éventuellement traiter – des facteurs de risque modifiables.

Liam Brunham, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur la prévention de précision des maladies cardiovasculaires, étudie les effets d’un programme structuré de dépistage sur l’identification des patients ayant des antécédents familiaux de maladie cardiaque précoce, afin que des mesures soient prises pour réduire leurs risques. Son objectif est à la fois de diminuer le fardeau des maladies cardiaques à début précoce et de mettre en lumière ses causes moléculaires et génétiques.

M. Brunham et son équipe de recherche utilisent des outils génétiques et génomiques afin de mieux comprendre les causes des maladies cardiaques à début précoce, ainsi que des troubles héréditaires liés au cholestérol sanguin. Ils se servent aussi de techniques de pointe de modification des gènes sur des cellules souches humaines pour déterminer comment les changements sur des gènes donnés peuvent modifier la réponse à des médicaments précis.

Ultimement, les recherches de M. Brunham pourraient contribuer à identifier les patients présentant des risques de maladies cardiaques et à offrir de nouveaux outils pour déterminer leurs risques. Elles pourraient également changer notre façon de dépister les facteurs de risque pour les maladies cardiaques et offrir des stratégies de prévention et de traitement plus précises et plus efficaces.