Richard R. Bélanger



Chaire de recherche du Canada en phytoprotection

Niveau 1 - 2017-11-01
Date de renouvellement : 2016-02-01
Université Laval
Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie

418-656-2758
richard.belanger@plg.ulaval.ca

Objet de la recherche


Recherche de nouvelles méthodes de lutte contre les ennemis naturels des cultures

Importance de la recherche


Permettra de produire des aliments plus sains par des pratiques agricoles moins nocives pour l'environnement.

Des pesticides naturels?


A leur arrivée sur le marché, les pesticides étaient perçus comme une panacée pour l'agriculture : ils devaient régler tous les problèmes auxquels étaient confrontés les producteurs. Quelques décennies plus tard, on s'aperçoit qu'ils sont de grands pollueurs, qu'ils détruisent des écosystèmes, diminuent la qualité des eaux et provoquent même certaines maladies chez l'homme. L'agriculture moderne étant dépendante des produits chimiques, si l'on veut protéger l'environnement, la science a un défi scientifique de taille : trouver des moyens de maintenir la productivité et la qualité des ressources agricoles tout en réduisant l'utilisation et l'impact des produits chimiques. C'est à ce défi que Richard Bélanger, professeur à l'Université Laval, a consacré la plus grande partie de sa carrière de chercheur. Monsieur Bélanger se trouve au centre d'un grand réseau de collaborateurs qui oeuvrent dans les deux Amériques et en Europe. Il lutte, entre autres, contre des champignons qui s'attaquent à plusieurs cultures céréalières, maraîchères et ornementales. Les chercheurs de son laboratoire ont à leur crédit de nombreuses découvertes ; ils ont notamment démontré que plusieurs minéraux, extraits de plantes et agents microbiens avaient des propriétés qui leur permettaient de contrer de nombreuses attaques contre les plantes. Monsieur Bélanger est également l'inventeur d'un des premiers biofongicides, un outil biologique servant à détruire certains champignons. L'étude et la commercialisation des outils de lutte biologique nécessitent une étroite collaboration entre les chercheurs et le secteur privé, c'est pourquoi l'équipe de monsieur Bélanger travaille en collaboration avec les autorités gouvernementales, le secteur privé et plusieurs autres groupes de recherche.