David Blowes



Chaire de recherche du Canada sur les mesures de dépollution des eaux souterraines

Niveau 1 - 2017-11-01
Date de renouvellement : 2015-04-01
University of Waterloo
Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie

519-888-4878
Blowes@uwaterloo.ca

Objet de la recherche


Réaliser des études sur le terrain et en laboratoire pour élaborer de nouvelles méthodes pour prédire et prévenir la contamination des eaux souterraines, et pour y remédier.

Importance de la recherche


Améliorer la qualité de l’eau en mettant au point de nouvelles approches pour atténuer la contamination provenant de sites contenant des déchets industriels et de métaux dissous dans des mines.

Combattre la pollution des eaux souterraines


Environ 35 % des Nord-Américains tirent leur eau potable d’une source souterraine. Si cette eau est contaminée, elle représente un risque grave pour la santé humaine. Comme les réservoirs souterrains transportent l’eau en aval vers les lacs et les rivières, la contamination des eaux souterraines menace aussi la qualité des eaux de surface. En tant que titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les mesures de dépollution des eaux souterraines, David Blowes élabore de nouvelles approches visant à prédire et prévenir la contamination des eaux souterraines, et à y remédier.

M. Blowes et son équipe de recherche réalisent des études sur le terrain pour mettre au point des descriptions détaillées de sites miniers où les eaux souterraines ont été contaminées par des métaux et des non-métaux dissous. Ils réalisent également des études en laboratoire pour élaborer des paramètres de conception pour la construction de systèmes de barrières perméables réactives (BPR) (barrières souterraines qui interceptent les contaminants contenus dans l’eau souterraine et réagissent avec eux), ainsi que des études sur le terrain pour examiner l’efficacité des systèmes de BPR.

Si par le passé M. Blowes a connu d’importants succès dans l’élaboration des systèmes de BPR, leur efficacité à long terme est encore incertaine. C’est pourquoi son équipe et lui mettent au point de nouveaux outils analytiques permettant d’évaluer l’efficacité, l’efficience et les limites des technologies de BPR. M. Blowes utilise également des modèles informatiques pour simuler la libération, le transport et l’atténuation des métaux dissous dans les sites miniers, ainsi que le rendement des systèmes passifs de dépollution des eaux souterraines.

En réussissant à mieux comprendre la contamination des eaux souterraines – et en élaborant des outils pour la prévenir et pour y remédier lorsqu’elle se produit –, M. Blowes espère à l’avenir être en mesure de mieux protéger et de restaurer la qualité des eaux souterraines.