Yves De Koninck



Chaire de recherche du Canada sur la douleur chronique et les troubles cérébraux associés

Niveau 1 - 2017-11-01
Université Laval
Instituts de recherche en santé du Canada

418-663-5747, ext. 4733
yves.dekoninck@neuro.ulaval.ca

Objet de la recherche


Utiliser une approche multidisciplinaire pour comprendre comment la douleur modifie le cerveau et comment le système nerveux traite les signaux de douleur.

Importance de la recherche


Trouver de nouvelles approches pour soulager la douleur persistante anormale.

Des stratégies innovantes pour soulager la douleur chronique


Un Canadien sur cinq souffre de douleur chronique, et la proportion est encore plus élevée chez les personnes âgées. Ces données sont préoccupantes, la douleur non contrôlée étant la première cause d’incapacité nuisant à la qualité de vie des Canadiens. De plus, la douleur chronique est associée à plusieurs troubles cérébraux, notamment certains déficits cognitifs, des troubles anxieux ou dépressifs et certaines toxicomanies.

Malheureusement, les traitements actuels de la douleur chronique ne permettent que rarement un soulagement complet et sont souvent accompagnés d’effets secondaires invalidants. De nouvelles approches sont donc nécessaires pour s’attaquer à ce problème de santé publique.

Yves De Koninck, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur la douleur chronique et les troubles cérébraux associés, veut comprendre comment le système nerveux traite les signaux de douleur et de quelle façon celle-ci modifie le cerveau. À l’aide de stratégies de recherche multidisciplinaires et concertées, M. De Koninck et son équipe mettent au point de nouveaux outils qui permettront de comprendre l’organisation des circuits cérébraux et les mécanismes dynamiques qui contrôlent leur fonctionnement.

Ces travaux contribuent à une meilleure compréhension de l'organisation et de la fonction du cerveau par : le développement de technologies de pointe fondées sur la lumière pour observer et contrôler les circuits cérébraux, tant sains que malades; l’élaboration de nouveaux outils permettant d’analyser des données issues d’études physiologiques, cellulaires et moléculaires, combinées à des techniques avancées d’imagerie; et la mise au point d’approches informatiques permettant de modéliser le fonctionnement du cerveau, afin de répondre à des questions difficiles à aborder à l’aide d’expériences.

Cette combinaison de nouvelles approches permet à M. De Koninck d’identifier de nouvelles cibles thérapeutiques qui mèneront à la mise au point une nouvelle génération de traitements contre la douleur. À terme, il pourra ainsi contribuer à soulager les personnes qui souffrent de douleur chronique et leur redonner une meilleure qualité de vie.