Robert Todd Alexander


Chaire de recherche du Canada en physiologie du transport vectoriel des cellules épithéliales rénales

Niveau 2 - 2017-11-01
University of Alberta
Instituts de recherche en santé du Canada

780-248-5560
Todd2@ualberta.ca

Objet de la recherche


Comprendre comment les reins maintiennent un niveau d’électrolytes essentiels pendant le nettoyage du sang.

Importance de la recherche


Développer des nouveaux outils de diagnostic améliorés et de meilleurs traitements pour les maladies courantes comme les calculs rénaux (pierres aux reins), l’hypertension artérielle et l’ostéoporose.

Coincé dans l’embouteillage : comprendre le rôle des électrolytes dans la maladie du rein


Les risques de souffrir de calculs rénaux (pierres aux reins) au cours de sa vie est actuellement d’une chance sur dix. Mais les cas de calculs rénaux chez la population générale est à la hausse, et le fait d’en souffrir une première fois augmente les chances d’en souffrir dans l’avenir.

Les calculs rénaux ne sont qu’un exemple d’un trouble médical causé par une modification de la façon dont les ions sont transportés par les cellules épithéliales rénales. Les cellules épithéliales sont des cellules qui recouvrent les parois de certains organes et glandes et qui aident à les protéger et à les rendre imperméables. Les cellules épithéliales sont essentielles au bon fonctionnement des reins.

Todd Alexander, Chaire de recherche du Canada en physiologie du transport vectoriel des cellules épithéliales rénales, cherche à comprendre comment, pendant le processus de nettoyage du sang, les reins réussissent à maintenir un niveau d’électrolytes importants comme le sodium, le bicarbonate et le calcium. Les gens qui retiennent des niveaux anormaux d’électrolytes ont des incidences de maladies courantes comme les calculs rénaux, l’hypertension artérielle et l’ostéoporose.

M. Alexander et son équipe de recherche se penche sur les principaux mécanismes de transport qui permettent aux tubules rénaux (les structures essentielles des reins) de réguler les niveaux d’électrolytes et de fluides corporels. Plus précisément, ils tentent de comprendre comment des modifications au transport du calcium engendrent le développement de calculs rénaux et d’autres maladies telles que l’ostéoporose. Ils examinent aussi pourquoi, dans certains cas, les reins absorbent davantage le sodium, ce qui mène à l’hypertension.

M. Alexander espère que par une meilleure compréhension du fonctionnement fondamental des reins, les chercheurs pourront développer des nouvelles thérapies améliorées pour le traitement des calculs rénaux, de l’ostéoporose et de l’hypertension.