Amit P Bhavsar


Chaire de recherche du Canada en médecine génomique fonctionnelle

Niveau 2 - 2017-11-01
University of Alberta
Instituts de recherche en santé du Canada

780-492-0904
amit.bhavsar@ualberta.ca

Objet de la recherche


Étudier certains gènes pour découvrir de nouvelles voies intervenant dans les réponses toxiques aux médicaments anti angiogenèses.

Importance de la recherche


Mener à de nouveaux outils prédisant et prévenant les toxicités liées aux traitements de chimiothérapie, surtout chez les enfants.

Une thérapie anticancer moins toxique


Les thérapies anticancer pour les enfants sont plus efficaces que jamais. Aujourd’hui, environ 80 % des enfants survivent leur traitement anticancer. Mais la plupart des survivants subissent des toxicités graves liées à leur traitement qui compromettent leur qualité de vie. Amit Bhavsar, Chaire de recherche du Canada en médecine génomique fonctionnelle, travaille à rendre les thérapies anticancer plus sécuritaires et moins toxiques.

Les voies du corps régissent la façon dont les médicaments anti angiogenèses sont pris, distribués, traités et rejetés. Les voies peuvent être influencées par les différences génétiques subtiles entre les personnes; ces différences peuvent affecter radicalement la salubrité de la thérapie anticancer médicamenteuse pour différents patients.

M. Bhavsar et son équipe de recherche étudient certains gènes pour découvrir de nouvelles voies intervenant dans les réponses toxiques aux médicaments anti angiogenèses. La création de thérapies ciblant ces gènes contribuera à prévenir la toxicité des médicaments anti angiogenèses. De la même façon, examiner les différences subtiles de gènes peut donner l’occasion de mieux estimer le risque de toxicité en ajoutant l’information génétique du patient.

En comprenant mieux comment les différences génétiques affectent les voies liées aux médicaments, les travaux de recherche de M. Bhavsar fourniront les connaissances nécessaires pour contribuer à mieux prédire le risque individuel de toxicité et à créer des traitements afin de prévenir cette toxicité.