Susanne Lajoie



Chaire de recherche du Canada en technologies de pointe pour apprentissage dans des contextes authentiques

Niveau 1 - 2017-11-01
Université McGill
Conseil de recherches en sciences humaines

514-398-3429
susanne.lajoie@mcgill.ca

Objet de la recherche


Améliorer la qualité de l’enseignement, de la formation et de l’apprentissage en science et en médecine par la conception de milieux d’apprentissage réalistes et riches en technologie.

Importance de la recherche


Mener à l’innovation technologique dans le domaine de l’éducation en concevant des outils de médias numériques efficaces et pertinents dans la réalité.

Un apprentissage réaliste à l’ère numérique


Les étudiants posent sans cesse cette sempiternelle question : « Pourquoi dois-je apprendre ces notions et en quoi est-ce pertinent pour ma vie? »

Or, ils sont clairement motivés à apprendre lorsque cette activité reflète ce qui se passe dans le monde réel. Voilà pourquoi Susanne Lajoie, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en technologies de pointe pour apprentissage dans des contextes authentiques, conçoit des environnements numériques pour aider les étudiants à apprendre.

Mme Lajoie formule la théorie suivante : la création d’un environnement numérique simulé qui utilise la rétroaction de spécialistes permettra d’apprendre plus rapidement. Elle analyse comment les spécialistes résolvent un problème complexe et développe ensuite un modèle numérique de leur performance pour aider les étudiants à apprendre plus efficacement. Ces environnements numériques permettent aux étudiants de faire des exercices pratiques pour résoudre des problèmes complexes du monde réel avec l’aide de la rétroaction de spécialistes.

Mme Lajoie aide aussi les étudiants en médecine à analyser les données des patients et à poser un diagnostic plus rapidement et plus efficacement. Ses environnements informatiques intègrent la façon dont les sentiments et la pensée sont liés à la prise de décision en matière de diagnostic. Elle tente de répondre à des questions telles que : le diagnostic d’une maladie qui menace la vie d’un patient suscite-t-il plus d’émotions chez les étudiants qu’un diagnostic moins grave? Les étudiants doivent-ils gérer leurs sentiments et leurs émotions pour prendre des décisions efficaces? Les réponses de Mme Lajoie à ce type de question permettront d’améliorer l’éducation dans le domaine de la médecine et, par la suite, le soin des patients.

En fournissant aux étudiants des expériences éducatives liées au monde réel, la recherche de Susanne Lajoie les motive à apprendre.