Merlyna Lim



Chaire de recherche du Canada sur les médias numériques et le réseau mondial

Niveau 2 - 2014-03-01
Date de renouvellement : 2019-03-01
Carleton University
Conseil de recherches en sciences humaines

613-520-2600
Merlyna.Lim@carleton.ca

En provenance de


Princeton University et Arizona State University, États-Unis

Objet de la recherche


Explorer la complexité des communications et des médias dans les mouvements sociaux contemporains.

Importance de la recherche


Contribuer aux études sur la communication et les mouvements sociaux, et combler les lacunes de la littérature sur les implications politiques des médias numériques dans les contextes non occidentaux.

Communications et médias dans les mouvements sociaux contemporains


Les médias numériques ont joué un rôle de plus en plus important dans les manifestations et les actions collectives en Asie du Sud-Est ces dernières années, depuis les mouvements électoraux Bersih (« propres ») en Malaisie jusqu’aux manifestations contre les exécutions extrajudiciaires aux Philippines. En fait, la région figure parmi les endroits où l’activisme numérique est le plus dynamique mais les études sur les implications politiques des médias numériques ont principalement porté sur l’Amérique du Nord, l’Europe et, plus récemment, le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord.

En tant que titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les médias numériques et le réseau mondial, Merlyna Lim explore la complexité des communications et des médias, y compris les médias numériques, dans la création et le développement d’actions collectifs et de mouvements contemporains, à la fois progressifs et régressifs. En mettant l’accent sur les pays de l’Asie du Sud-Est, Lim et son équipe de recherche étudient l’emmêlement complexe de la communication et des médias dans les imaginaires, les pratiques et les trajectoires de l’activisme contemporain.

En utilisant à la fois des approches de données petites et de mégadonnées, Lim et son équipe explorent comment la connectivité globale, les flux d’informations et les environnements « datafied » et algorithmiques façonnent et défient nos notions traditionnelles d’action collective et de mouvements sociaux.

En fin de compte, les conclusions de Lim contribueront aux études sur le mouvement social et la communication et combleront les lacunes de la littérature sur la politique et la culture d’Internet et des médias sociaux dans le contexte non occidental, en particulier en Asie du Sud-Est.