Jeffrey Masuda



Chaire de recherche du Canada sur l’équité en matière de santé environnementale

Niveau 2 - 2014-07-01
Date de renouvellement : 2019-07-01
Queen's University
Instituts de recherche en santé du Canada

613-533-6000, ext. 77560
Jeff.masuda@queensu.ca

Objet de la recherche


Étudier les dimensions géographiques de l’espace urbain, de la justice et des droits pour mieux comprendre et favoriser la santé et le bien-être de tous les Canadiens.

Importance de la recherche


Acquérir un savoir communautaire qui appuiera l’élaboration de politiques inclusives et axées sur les droits au Canada, et ce, pour créer des milieux urbains plus sains, plus équitables et plus durables.

Promouvoir le droit de vivre dans des villes saines


Dans la plupart des villes canadiennes, on retrouve des quartiers dits « malsains », où la population n’a pas accès à des services et commodités de base -- un logement décent, des rues sûres, des services de transport en commun, des supermarchés, des parcs, des terrains de jeu, des cliniques et des espaces de socialisation. Mais qu’est-ce qui fait qu’un quartier est sain et qu’un autre ne l’est pas? Les travaux de recherche de Jeffrey Masuda portent sur le lien étroit qui existe entre nos milieux de vie et les inégalités sociales.

En tant que titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur l’équité en matière de santé environnementale, Jeff Masuda travaille en étroite collaboration avec des secteurs défavorisés de grandes villes et documente leurs efforts pour créer des quartiers plus sains pour les individus et les familles.

La recherche de M. Masuda montre que les personnes victimes de préjudices sociaux — comme le racisme, l’homophobie et les préjugés associés aux problèmes de santé mentale — perçoivent leur quartier comme un lieu de soutien réciproque, de sécurité culturelle et d’acceptation. M. Masuda et son équipe de recherche appliquent les résultats de leurs travaux à la création d’espaces permettant aux populations de ces quartiers de défendre leurs droits et de demander un traitement plus juste.

M. Masuda estime qu’à l’aide de politiques et de pratiques plus créatives, dirigées par les citoyens et axées sur les droits, il serait possible de réinvestir plus équitablement nos ressources sociales, économiques et de santé. Il espère que sa recherche aidera les Canadiens à créer des quartiers fondés sur notre droit, à titre collectif, de mener une existence saine dans un monde viable.