Jiaying Zhao



Chaire de recherche du Canada sur la durabilité des comportements

Niveau 2 - 2014-07-01
Date de renouvellement : 2019-07-01
University of British Columbia
Conseil de recherches en sciences humaines

604-827-2203
jiayingz@psych.ubc.ca

En provenance de


Princeton University, États-Unis

Objet de la recherche


Améliorer notre compréhension de la pénurie de ressources et de son effet sur notre pensée et notre comportement.

Importance de la recherche


Éclairer les politiques publiques sur la pauvreté, les services sociaux et la durabilité en améliorant notre compréhension des effets de la pénurie de ressources.

La psychologie de la pénurie de ressources


La pénurie de ressources est un problème urgent et omniprésent dans le monde : 1,2 milliard de personnes vivent sans électricité; 663 millions n’ont pas accès à de l’eau potable, et un peu plus de 10 % de la population mondiale vit avec moins de 1,90 $ par jour.

Même dans les pays développés, le taux de pauvreté oscille entre 5 % et 27 %. Au Canada seulement, 4,8 millions de personnes vivent dans la pauvreté. En fait, 35 000 Canadiens n’ont pas d’endroit où dormir le soir, ce qui coûte cher aux responsables des refuges et aux systèmes de services sociaux et de soins de santé, ainsi qu’aux services correctionnels.

Mais selon Jiaying Zhao, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur la durabilité des comportements, la pénurie n’est pas seulement d’ordre matériel — elle impose aussi un stress psychologique. La recherche de Mme Zhao montre que la pénurie peut perturber les fonctions cognitives et amener une personne à prendre des décisions qui empirent sa situation.

Mme Zhao et son équipe de recherche sont en train de cerner les liens entre pénurie de ressources et négligence, et d’explorer comment réduire les effets nuisibles de la pauvreté sur les fonctions cognitives. Ces chercheurs tentent aussi de dégager les conséquences de la pénurie de ressources environnementales, comme la nourriture ou l’eau, ainsi que la manière dont la pénurie empêche une personne d’agir sur son milieu.

Les travaux de Mme Zhao nous permettront non seulement de mieux comprendre la pénurie et ses effets sur la pensée et le comportement, mais également certains des mécanismes à l’oeuvre dans le comportement humain et la prise de décision en général. Mais surtout, ses travaux pourraient déboucher sur une réforme des politiques sociales relatives à la pauvreté et la durabilité.