Theodore Noseworthy



Chaire de recherche du Canada sur l’innovation entrepreneuriale et le bien collectif

Niveau 2 - 2017-11-01
Université York
Sciences humaines

416-736-2100, ext./poste 33507
tnoseworthy@schulich.yorku.ca

Objet de la recherche


Combiner la psychologie cognitive et la théorie économique pour apprendre comment les consommateurs appréhendent les innovations en matière de biens et services.

Importance de la recherche


Encourager les consommateurs canadiens à adopter des biens et services novateurs.

Étudier comment les consommateurs appréhendent l’innovation


Le Conference Board du Canada a récemment décrit la performance canadienne en innovation comme « étonnamment mauvaise ». L’un des défis que le Canada doit relever consiste à promouvoir le transfert de connaissances et les initiatives de commercialisation qui produiront encore plus d’innovation en matière de produits et services. Mais la réticence des consommateurs canadiens à adopter les produits et services novateurs constitue un obstacle sérieux à la réussite de la commercialisation.

En tant que titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur l’innovation entrepreneuriale et le bien collectif, Theodore Noseworthy souhaite augmenter l’acceptation des produits novateurs par les consommateurs en aidant ceux-ci à mieux comprendre comment ils appréhendent l’innovation.

En combinant psychologie cognitive et théorie économique, Noseworthy espère en apprendre plus sur le degré d’ouverture des consommateurs aux innovations dans trois domaines précis : le comportement des consommateurs et les nouveaux marchés de consommation; l’innovation alimentaire; le lien entre nouvelle monnaie et consommation.

Par exemple, les travaux de M. Noseworthy sur les innovations radicales et perturbatrices – comme les téléviseurs ACL ou à écran plasma qui ont remplacé les vieilles télés à tube – aideront à comprendre comment le comportement des consommateurs influence la création de nouveaux marchés. Ses recherches sur l’innovation alimentaire mettront en lumière les facteurs ayant un impact sur les choix des consommateurs à l’égard des aliments vides qui sont vendus comme des choix santé. Son troisième domaine de recherche étudiera si le fait de passer des billets de papier aux billets de polymère a un impact sur nos habitudes de consommation au Canada.

Les connaissances découlant des recherches de M. Noseworthy non seulement aideront les spécialistes du marketing à trouver des moyens d’encourager les consommateurs à adopter des biens et services novateurs, mais elles instruiront également les entreprises, décideurs et consommateurs sur les coûts de l’innovation pour les consommateurs vulnérables et la société.