Graham N. George



Chaire de recherche du Canada en spectroscopie d'absorption de rayons X

Niveau 1 - 2003-07-01
Date de renouvellement : 2017-07-01
University of Saskatchewan
Sciences naturelles et génie

306-966-5684
g.george@usask.ca

En provenance de


Stanford University, États-Unis

Objet de la recherche


Utilisation de la spectroscopie d'absorption des rayons X pour déterminer la nature moléculaire et le rôle des métaux et des métalloïdes dans les organismes vivants et dans l'environnement.

Importance de la recherche


Les études permettront d'élaborer de nouveaux traitements et des stratégies d'assainissement pour contrer l'intoxication par les métaux lourds et favoriseront une meilleure compréhension du rôle que jouent les métaux et métalloïdes dans les systèmes vivants.

Les rayons X, les molécules, la vie et la mort


Les êtres humains sont exposés chaque jour à un ensemble extrêmement complexe de composés chimiques. Bon nombre de ces composés renferment des métaux et d'autres éléments lourds qui sont soit essentiels pour la santé, soit toxiques. Dans les deux cas, la structure moléculaire est un facteur crucial qui confère au composé ses propriétés bénéfiques ou toxiques, et il importe pour cette raison de mieux la comprendre. Le mercure, par exemple, représente un risque environnemental considérable dans de nombreuses régions du monde, mais le fondement moléculaire de sa toxicité demeure en grande partie inconnu. En sa qualité de titulaire de la Chaire de recherche du Canada en spectroscopie d'absorption des rayons X, Graham George fait un usage intensif des faisceaux de rayons X de haute intensité produits par le Centre canadien de rayonnement synchrotron, le premier synchrotron au Canada, afin de définir la composition moléculaire des métaux et des éléments lourds présents dans les systèmes vivants. Il s'intéresse en particulier aux rôles fonctionnel et toxique de certains éléments, dont le soufre, le molybdène et le mercure. La spectroscopie d'absorption des rayons X jette un éclairage unique sur l'identité moléculaire. On peut identifier des espèces chimiques dans des ensembles complexes, et déceler des détails de la structure moléculaire si l'élément étudié est présent essentiellement sous une seule forme. En appliquant cette technique à l'analyse de la biochimie moléculaire des composés qui contiennent des métaux et d'autres éléments lourds, M. George contribuera à approfondir nos connaissances tant sur la toxicologie moléculaire que sur les fonctions biologiques. Ces connaissances pourraient également mener à de nouveaux traitements pour l'intoxication par les métaux lourds, à de nouvelles stratégies d'assainissement et à une meilleure compréhension du rôle que jouent les métaux et les éléments lourds dans la santé.