Erica Lehrer



Chaire de recherche du Canada en études muséales et patrimoniales

Niveau 2 - 2007-10-01
Date de renouvellement : 2013-03-01
Université Concordia
Sciences humaines

514-848-2424 ext 5463
elehrer@alcor.concordia.ca

En provenance de


University of Michigan, É.-U.

Objet de la recherche


Utiliser des méthodes de conservation pour exposer des questions historiques et culturelles difficiles et faire des recherches à cet égard.

Importance de la recherche


Mener à la conception de nouveaux types d’expositions culturelles et historiques dans les musées.

Collaborer avec le public dans les musées


Traditionnellement, les théoriciens ont eu recours à des expositions dans les musées pour transférer des connaissances au public dans un style faisant autorité. Or, les nouvelles tendances des études sur les musées incitent ceux-ci à se diversifier, tant en ce qui a trait à ce qu’ils présentent sur leurs mûrs qu’au type de personnes qui les visitent. Les théoriciens et les praticiens progressifs s’entendent pour dire que les musées devraient répondre aux appels à un accroissement de la démocratisation, de l’engagement public et de la participation qui alimentent ce mouvement de conservation.

Toutefois, sauf quelques exceptions notables, la plupart des musées ne reflètent pas ce courant de pensée. Dans presque tous les musées, la participation démocratique se limite à des programmes d’éducation et de diffusion souvent mis en œuvre longtemps après la conception et la présentation d’une exposition au public.

Erica Lehrer, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en études muséales et patrimoniales, prend au sérieux la notion de démocratisation et s’en sert comme outil de recherche. Elle tente de mettre au point de nouvelles méthodes pour assurer la conception et l’évaluation des expositions afin de favoriser l’inclusion, le dialogue et la collaboration comme modes de recherche, de pédagogie et de diffusion à tous les stades du processus d’exposition.

L’objectif de Mme Lehrer consiste à tester un nouveau modèle, empreint de sens civique et de collaboration, qui intègre la recherche en sciences humaines aux expositions.

La recherche d’Erica Lehrer ajoutera à la recherche universitaire les connaissances de voix rarement entendues et mènera à la conception de nouveaux types d’exposition dans les musées.