David Barber



Chaire de recherche du Canada en science du système arctique

Niveau 1 - 2008-04-01
Date de renouvellement : 2016-02-01
Université du Manitoba
Sciences naturelles et génie

204-474-6981
dbarber@cc.umanitoba.ca

Objet de la recherche


Mener une recherche sur le terrain et une recherche théorique afin d’élargir la connaissance scientifique sur les effets du réchauffement planétaire sur la glace marine de l’Arctique, et développer des outils plus efficaces pour prévoir les effets potentiellement nocifs et les traiter.

Importance de la recherche


Aider à protéger l’environnement arctique du Canada pour les futures générations.

La protection de nos populations polaires


Un peu partout dans le monde, les titres des journaux nous mettent chaque jour en garde contre les effets potentiels du réchauffement planétaire sur notre environnement. On s’accorde pour dire que les régions polaires devraient être les premières et les plus gravement touchées. Toutefois, il est nécessaire d’accroître la recherche scientifique pour améliorer notre connaissance et notre compréhension des défis que comporte le réchauffement planétaire.

Par exemple, comment les changements climatiques, océaniques et atmosphériques sont-ils liés aux différents niveaux de glace marine de l’Arctique (relation que les scientifiques désignent sous le nom de processus océan-glace maritime-atmosphère). Comment les changements de cette relation peuvent-ils affecter les écosystèmes marins? Pour répondre à ces questions, il est nécessaire de mettre au point de meilleurs outils pour prévoir et freiner les effets nocifs de la variabilité et du changement du climat arctique.

David Barber est un chercheur de pointe dans ce domaine en sa qualité de titulaire de la Chaire de recherche du Canada en science du système arctique à l’University of Manitoba. Ses travaux visent à élargir la connaissance scientifique sur les processus physiques et biologiques à l’œuvre dans le système océan-glace maritime-atmosphère. Il espère aussi élaborer des outils de modélisation novateurs pour prévoir les changements de système, tant dans l’espace que dans le temps, et partager ses découvertes auprès d'intervenants clés, comme les Autochtones de l’Arctique et l’industrie du secteur privé.

Spécialiste de la manière dont le mouvement et l’énergie, y compris la chaleur, affectent les processus de la glace marine, M. Barber utilise les observations sur le terrain, les technologies de géographie avancées (comme la télédétection, la modélisation mathématique et les systèmes d’information géographique) et des modèles mathématiques pour révéler les interconnections entre l’atmosphère, les eaux et la biosphère des systèmes marins arctiques. Son travail d’avant-garde éclaire la façon dont les changements de ces systèmes influent sur la qualité et la viabilité de l’environnement et, par conséquent, sur la qualité de vie.

Par ses travaux, M. Barber pousse la recherche actuelle sur le terrain, améliore les collaborations avec d’autres scientifiques canadiens et internationaux de pointe et engage des organisations autochtones à recueillir, à analyser et à intégrer des données sur différents emplacements dans l’Arctique canadien. Les conclusions de son recherche seront précieuses pour assurer la gestion de l’Arctique et, par conséquent, de la planète.