Brahim Benmokrane



Chaire de recherche du Canada sur les matériaux composites utilisés pour les structures de génie civil

Niveau 1 - 2009-11-01
Date de renouvellement : 2016-11-01
Université de Sherbrooke
Sciences naturelles et génie

819-821-7758
Brahim.Benmokrane@USherbrooke.ca

Objet de la recherche


Faire progresser les connaissances dans le domaine des matériaux composites de polymère renforcé de fibre (PRF), concevoir une nouvelle génération de produits de PRF et accroître leur utilisation pour les structures de génie civil. 

Importance de la recherche


Concevoir des matériaux et des systèmes à haute performance qui contribueront à rendre les infrastructures plus durables et plus résistantes à la corrosion ainsi qu’à faire diminuer leur coût d’entretien. 

Prolonger la durée de vie des ponts et des routes


Les infrastructures canadiennes en béton sont dans un état de dégradation avancé, donc elles doivent souvent être réparées à un coût élevé. Comme elles doivent demeurer fonctionnelles durant plusieurs décennies dans des conditions très exigeantes, elles doivent répondre à des critères stricts quant à leurs caractéristiques physiques et mécaniques ainsi qu’à leur intégrité structurale à court et à long termes.

Ainsi, dans le cadre de la Chaire de recherche du Canada sur les matériaux composites utilisés pour les structures de génie civil, Brahim Benmokrane s’intéresse aux armatures de composite de polymère renforcé de fibre (PRF).

Comme ces matériaux suscitent un grand intérêt et sont de plus en plus utilisés pour la construction ou la réparation de structures, le chercheur s’efforce de faire progresser les connaissances sur leur utilisation en étudiant leurs propriétés, leur efficacité et leur durabilité.

De plus, il tente de concevoir des éléments et des structures hybrides ou formés d’un matériau unique pour les infrastructures de transport, les structures du bâtiment ou encore le secteur de la production et du transport d’énergie.

Les travaux de Brahim Benmokrane joueront un rôle crucial pour les infrastructures de génie civil en raison des avantages économiques offerts par ces nouveaux matériaux ainsi que des nouvelles exigences liées à la protection de l’environnement et au développement durable.