Karen Bakker



Chaire de recherche du Canada en écologie politique

Niveau 2 - 2011-01-01
Date de renouvellement : 2016-02-01
University of British Columbia
Sciences humaines

604-822-6702
bakker@geog.ubc.ca

Objet de la recherche


Étudier, d’un point de vue interdisciplinaire, les causes de l’insécurité liée à l’eau.

Importance de la recherche


Élaborer des solutions pratiques à l’insécurité liée à l’eau, avec comme objectif d’augmenter la salubrité et la disponibilité de l’eau dans le monde.

La sécurité de l’eau pour le Canada et le monde


L’accès à un approvisionnement sûr en eau potable constitue l’un des enjeux environnementaux cruciaux du monde actuel. Les Nations Unies estiment que plus d’un milliard de personnes dans les pays en développement n’ont pas accès à l’eau potable. Dans certaines régions, les populations sont placées devant des choix difficiles, entre affecter les ressources en eau à la consommation, à l’agriculture ou à la production d’énergie (ce défi est appelé « équation eau-énergie-alimentation »).

En tant que titulaire de la Chaire de recherche du Canada en écologie politique, Karen Bakker examine les causes de l’insécurité liée à l’eau dans le monde et cherche à élaborer des solutions à ce problème.

Bakker et son équipe de recherche élaborent des solutions et des outils pratiques – comme des méthodes d’évaluation de l’état de la sécurité de l’eau – pour aider les décideurs, les gestionnaires des ressources en eau et les communautés à régler les problèmes relatifs à l’eau. Ces travaux intègrent la santé des écosystèmes et la santé humaine, et réunissent des spécialistes des sciences naturelles et des sciences sociales afin de mettre au point des solutions interdisciplinaires aux menaces les plus pressantes qui pèsent sur la sécurité de l’eau.

Les menaces qui pèsent sur la qualité et la quantité de l’eau se multiplient aussi au Canada, particulièrement dans des communautés autochtones et dans des régions où l’exploitation des ressources est importante. Bakker et son équipe formulent des stratégies pratiques pour améliorer la sécurité de l’eau dans ces communautés, notamment des techniques de surveillance de l’eau enracinées dans les traditions juridiques autochtones.

Ultimement, les recherches de Mme Bakker contribueront à évaluer les risques pour l’eau et amélioreront la sécurité de l’eau tant au Canada qu’ailleurs dans le monde.