Franco Leporé



Chaire de recherche du Canada en neurosciences cognitives

Niveau 1 - 2015-01-01
Date de renouvellement : 2015-04-01
Université de Montréal
Sciences naturelles et génie

514-343-2341
franco.lepore@umontreal.ca

Objet de la recherche


Étudier comment le cerveau réagit quand une personne perd la vue ou l’ouïe.

Importance de la recherche


Concevoir des solutions novatrices pour aider les personnes atteintes de troubles visuels ou auditifs.

Comment les sens affectent notre cerveau – et vice versa


Que se passe-t-il dans le cerveau humain quand une personne perd un de ses sens? Le cerveau se réorganise-t-il pour compenser? Si c’est le cas, comment? De telles questions sont au cœur des travaux de Franco Lepore, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en neurosciences cognitives.

M. Lepore étudie comment la vue, l’ouïe et le toucher interagissent dans le cerveau humain. Il explore également les processus cognitifs en jeu lorsque nous voyons et répondons à des expressions d’émotions. M. Lepore et son équipe de recherche examinent ces processus chez des personnes qui ont perdu la vue ou l’ouïe. Ils observent ce qui se passe, sur le plan comportemental et cognitif, en utilisant des techniques d’imagerie du cerveau comme l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IMRf), la magnétoencéphalographie (MEG) et l’électroencéphalographie (EEG).

En étudiant des personnes ayant une perte visuelle, M. Lepore espère comprendre comment l’absence de vision affecte leurs autres sens. Jusqu’ici, les résultats indiquent que les autres sens sont encore plus performants. M. Lepore croit que cela pourrait s’expliquer par le fait que les aires visuelles du cerveau sont colonisées par les autres sens. Autrement dit, « plus de cerveau entraîne une meilleure performance ».

De la même façon, chez les personnes sourdes, la vision semble coloniser le cortex auditif du cerveau, mais avec relativement peu d’augmentation de la performance. M. Lepore cherche à comprendre pourquoi. Il étudie également des personnes ayant des lésions au niveau du cortex visuel dans le but de cerner les stratégies de compensation et de réadaptation.

Les travaux de M. Lepore permettront de découvrir des renseignements importants sur la façon dont notre cerveau interprète le monde sensoriel. Ils pourraient aussi conduire à des idées novatrices pour améliorer les stratégies de réadaptation pour les personnes ayant une perte visuelle ou auditive.