Clément Gosselin



Chaire de recherche du Canada en robotique et en mécatronique

Niveau 1 - 2001-01-01
Date de renouvellement : 2014-10-16
Université Laval
Sciences naturelles et génie

418-656-3474
gosselin@gmc.ulaval.ca

Objet de la recherche


Étude de diverses méthodes de conception et de construction de dispositifs mécaniques commandés par ordinateur

Importance de la recherche


Création de nouveaux systèmes mécatroniques de haut rendement destinés à des fins commerciales dans l'espace et sur la terre

Construire un meilleur robot


Nous sommes à l'aube d'un nouvel âge en robotique.

Les robots, ou les dispositifs mécatroniques comme on les appelle aujourd'hui, sont utilisés au fond des océans (submersibles de grandes profondeurs), et dans l'espace (bras canadien télémanipulateur) très haut au-dessus de nos têtes. L'élaboration de la prochaine génération de dispositifs mécatroniques - capable de mouvement et qui intègre des systèmes électroniques et des systèmes de commande automatisés - reposera sur des modèles informatiques de pointe et la bonne vieille ingéniosité.

Le Canada est déjà reconnu comme un chef de file dans le domaine de la conception et de la construction de dispositifs mécatroniques. Au cours des 20 dernières années, la conception et le fonctionnement de ces dispositifs ont connu des progrès fulgurants. Or, les chercheurs qui sont à l'avant-garde dans ce domaine s'apprêtent à faire une avancée encore plus spectaculaire.

Le professeur Clément Gosselin s'est acquis une réputation internationale en appliquant des principes de conception « en parallèle » pour construire des mécanismes robotisés beaucoup plus puissants et aux mouvements plus précis. Cette technique pourrait un jour s'appliquer à la construction de simulateurs de vol afin d'améliorer leur rendement énergétique et de rendre leurs mouvements plus fidèles à la réalité. La prochaine étape de la recherche de M. Gosselin a pour but de concevoir des mécanismes robotisés sans réaction - des machines qui n'exercent aucune force de réaction sur leur base. De telles machines seraient particulièrement utiles dans l'espace.

L'intégration de la mécatronique est un autre concept que M. Gosselin veut explorer. Un principe de conception selon lequel les systèmes de commande automatisés d'une machine seraient conçus parallèlement à la conception du mécanisme robotisé. A l'heure actuelle, on ajoute le mécanisme robotisé aux systèmes de commande à une étape ultérieure, ce qui donne souvent des résultats décevants.

La chaire de recherche du Canada facilitera les progrès dans le domaine de l'intégration de la mécatronique en en faisant la promotion dans le milieu de la robotique. De nombreuses entreprises dans le domaine de la robotique industrielle ont déjà manifesté de l'intérêt pour les travaux du chercheur.