Patricia L. Brubaker



Chaire de recherche du Canada en biologie vasculaire et métabolique

Niveau 1 - 2001-01-01
Date de renouvellement : 2015-04-01
University of Toronto
Santé

416-978-2593
p.brubaker@utoronto.ca

Objet de la recherche


Les hormones peptidiques de l'intestin et leur rôle dans les maladies, y compris le diabète sucré et la maladie intestinale inflammatoire

Importance de la recherche


Élaboration de nouvelles approches thérapeutiques visant à prévenir et à traiter la maladie intestinale inflammatoire et le syndrome de l'intestin court, de même que les diabètes de type I et de type II

Puissance des peptides


Les travaux de recherche de Patricia Brubaker à l'University of Toronto ont pour but de maîtriser l'énergie propre à l'organisme humain et les processus de réparation.

Depuis 15 ans, Brubaker explore les rôles que les hormones peptidiques intestinales jouent dans l'intégration des processus de régulation de l'intestin. Elle a étudié plus précisément deux peptides qui jouent un rôle critique dans la régulation de la physiologie cellulaire du pancréas ainsi que dans le maintien de la structure et de la fonction de l'intestin. Les deux peptides, connues sous le nom de GLP-1 et GLP-2, jouent aussi un rôle important dans le développement du diabète sucré et de la maladie intestinale inflammatoire.

Madame Brubaker examine les propriétés du GLP-1 comme agent antidiabétique naturel. Des essais cliniques du GLP-1 ont démontré que l'administration du GLP-1 à des patients diabétiques de type 1 et 2 peuvent améliorer le contrôle de la glycémie dans le sang.

Les recherches de Mme Brubaker ont déjà révélé que la peptide GLP-2 avait un pouvoir curatif dans la maladie intestinale chronique, y compris la maladie de Crohn et la recto-colite ulcéro-hémorragique. Ces deux maladies provoquent souvent une inflammation de l'intestin et nécessitent parfois une intervention chirurgicale destinée à retirer une grande partie du petit intestin. Cette ablation peut à son tour entraîner une malnutrition ou une septicité.

Des essais cliniques ont déjà vérifié le pouvoir du GLP-2. D'après ces essais, l'administration de cette peptide à des patients souffrant du syndrome de l'intestin court favorise l'absorption des éléments nutritifs. L'attribution de cette chaire de recherche aidera Brubaker à approfondir cette recherche de pointe sur les propriétés curatives du GLP-1 et du GLP-2 et leur capacité éventuelle d'élaborer de nouvelles approches pour la prévention et le traitement de la maladie intestinale inflammatoire et du diabète.

Une carence en GLP-1 produit un diabète peu sévère, alors que le GLP-2 joue un rôle de premier plan dans la croissance intestinale. Pour contrôler et utiliser les fonctions de ces deux peptides dans la prévention et le traitement d'une gamme de maladies, il est primordial de comprendre les facteurs qui régularisent la sécrétion de ces deux éléments. Ces peptides continueront de faire l'objet d'une recherche intense chez les scientifiques qui tentent d'élaborer de nouveaux médicaments. Brubaker est déjà à l'avant-plan de cette recherche. Cette chaire de recherche ne fera que renforcer sa position.