Joule Bergerson



Chaire de recherche du Canada en évaluation des technologies liées à l’énergie

Niveau 2 - 2017-01-01
University of Calgary
Sciences naturelles et génie

403-220-5265
jbergers@ucalgary.ca

Objet de la recherche


Utiliser des techniques d’analyse des systèmes pour améliorer le processus d’innovation en matière de technologies liées à l’énergie.

Importance de la recherche


Créer des outils permettant d’évaluer de nouvelles technologies liées à l’énergie plus tôt, plus rapidement et selon un plus vaste ensemble de considérations (p. ex. environnement, économie et risques).

Mesurer le rendement des technologies énergétiques émergentes dans un avenir sobre en carbone


Il n’est pas facile de maximiser la production d’énergie au moyen de nouvelles technologies, tout en gardant à l’esprit l’environnement et les coûts. Même si de nouvelles technologies promettent de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) et autres incidences sur l’environnement à des coûts concurrentiels, elles compliquent les techniques d’évaluation actuelles, et souvent ne tiennent pas compte du cycle de vie complet des technologies.

En tant que titulaire de la Chaire de recherche du Canada en évaluation des technologies liées à l’énergie, Joule Bergerson souhaite offrir de meilleurs résultats pour l’effort fourni quand il est question de prendre des décisions sur la façon d’utiliser et de développer de nouvelles ressources énergétiques. Bergerson veut créer de nouveaux outils et méthodes qui faciliteront l’évaluation des nouvelles technologies énergétiques d’un point de vue tant économique qu’environnemental. En mettant l’accent sur des technologies qui réduisent l’utilisation du carbone, ces outils permettront de faire des choix plus éclairés en matière d’investissements en infrastructures et en recherche.

Mme Bergerson et son équipe de recherche élaborent et appliquent un cadre d’évaluation intégré qui leur permettra d’évaluer des technologies dans une perspective de cycle de vie environnemental et économique complet, à la fois à un stade précoce et tout au long du cycle de développement. Cela contribuera à prioriser la recherche et le développement, à améliorer la conception des procédés et à garantir la réalisation des objectifs d’innovation – que les objectifs consistent à atteindre des cibles de réduction de GES ou à éviter les impacts négatifs sur l’environnement.

Ultimement, ces travaux aideront l’industrie énergétique et tous les ordres de gouvernement à mettre l’accent sur une perspective globale en matière de systèmes énergétiques et de transition vers les nouvelles technologies.