Stephen Loeb



Chaire de recherche du Canada en chimie supramoléculaire et sur les matériaux fonctionnels

Niveau 1 - 2001-09-01
Date de renouvellement : 2016-02-01
University of Windsor
Sciences naturelles et génie

519-253-3000 ext. 3529
loeb@uwindsor.ca

Objet de la recherche


Chimie supramoléculaire et matériaux fonctionnels.

Importance de la recherche


Mise au point de nouveaux procédés chimiques et matériaux pour des applications industrielles et la lutte contre la pollution.

La chimie au service du mieux-être


Chaque jour, les sociétés industrialisées rejettent des polluants dans l'atmosphère : gaz à effet de serre, aromatiques chlorés, hydrocarbures polyaromatiques, etc. Les spécialistes divergent d'opinion quant à l'ampleur des effets de ces polluants sur la planète, mais ils reconnaissent généralement la nécessité de réduire la quantité de polluants libérés par le brûlage de combustibles et les procédés de fabrication et de piéger les polluants rejetés.

Par ailleurs, la demande de nouveaux matériaux et produits chimiques ne cesse de croître dans le secteur industriel pour la mise au point de produits et d'outils de haute technologie. La recherche sur les nouveaux procédés chimiques, les technologies des catalyseurs et les matériaux de pointe pouvant stimuler la croissance économique tout en réduisant le plus possible les répercussions néfastes sur l'environnement constitue un facteur primordial de prospérité économique et de bien-être des populations.

Pour aider à relever ces défis, la University of Windsor a fondé le Centre for Catalysis and Materials Research. En s'appuyant sur le savoir-faire reconnu de l'université dans les domaines de la catalyse et des nouveaux matériaux, le centre a formé une masse critique de chercheurs qui peut exercer une influence majeure tant sur l'enseignement que sur l'économie.

M. Stephen Loeb, et autres chercheurs du centre s'emploient à mettre au jour de nouveaux catalyseurs pour la production de polymères, de substances chimiques en vrac, de produits spéciaux et de produits pharmaceutiques. Ils mettront à profit les fonds consentis par la Chaire de recherche du Canada pour contribuer à élaborer de nouvelles méthodes de modification des polymères traditionnels et à découvrir de nouveaux polymères et matériaux à l'état solide. Les polymères supramoléculaires pourraient trouver des applications en électro-optique et pour la photocommutation. L'équipe
s'intéressera également aux solides organométalliques en couches et tridimensionnels, qui présentent un potentiel pour la détection et l'adsorption (ou l'adhésion) de petites molécules, notamment de celles dont sont constitués les polluants.

En outre, les fonds de la Chaire de recherche du Canada permettront à M. Loeb d'accueillir davantage des diplômés et d'embaucher davantage de détenteurs de bourses de recherche postdoctorale, ce qui facilitera grandement le fonctionnement et la gestion du groupe de recherche.

La fabrication de produits chimiques fait partie intégrante de l'économie du Canada, et la mise au point de nouvelles technologies à cette fin est essentielle si l'on veut que les fabricants canadiens puissent soutenir la concurrence à l'échelle mondiale.